Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------






Ain - Bilans mensuels de 2006
Accédez à un autre article de "Climatologie Ain" Précédent
Suivant

Retrouvez ici tous les bilans climatiques mensuels de 2006 du département de l'  Ain

 

DECEMBRE 2006

Voici décembre. On a par rapport à ces 3 derniers mois retrouver des températures proches des normales saisonnières. On est sur le mois environ 1° au-dessus des normales pour les maximales dans plusieurs secteurs. Globalement on qualifiera ces températures de correctes. Par contre il y a eu quelques contrastes. Les 8 premiers jours du mois ont été remarquablement doux avec des pointes à 15° pour les maximales soit près de 8 à 10° au-dessus des normes. A l’ opposé entre le 20 et le 28 on a relevé des jours assez froids pour la saison avec de bonnes gelées comme le 29. Les brouillards givrants et nuages bas persistants ont plombé un peu le mercure durant cette période, fréquent en cette saison, ce qui a permis en fait de rétablir la moyenne pour le mois après la douceur de la première décade.  On relève 16 matinées de gel en plaine de l’ Ain, ce qui est très conséquent. Et près de 6 jours sans dégel. Côté précipitations l’ Ain a reçu des quantités satisfaisantes sur les secteurs de la plaine de l’ Ain, le Revermont, le SO du département, alors que l’ on a relevé un déficit le long du val de Saône, dans le Haut Bugey, la région de Belley et de Gex. A noter que la pluie s’ est essentiellement concentrée sur la première décade avec une journée particulièrement arrosée, celle du 6 qui a donné rien que sur la plaine de l’ Ain plus de 40 mm en 24 h donc. L’ insolation globale fut excellente surtout en 2e partie de mois qui fut très pauvre en pluie. Par contre les secteurs qui sont restés dans le brouillard auront  eu l’ impression d’avoir très peu vu de soleil. On en profite pour faire un point général sur cet automne 2006. Comme partout en France, il restera parmi les plus doux depuis 60 ans dans notre département. Il n’ avait jamais fait aussi chaud en septembre depuis les années records de 1949 et 1961. Pour octobre, le mercure tient la 2e place après 2001 et la 3e place pour novembre après 1963 et 1981. Cet automne 2006 devance ainsi  les automnes de 1949 et de 1987 en terme de température moyenne.

 

NOVEMBRE 2006

Après septembre et octobre très doux, on a continué sur notre lancée avec novembre  où douceur encore et soleil ont été les éléments principaux. Il y a eu plusieurs records qui sont tombés ce mois-ci du côté du mercure. On en a noté environ une dizaine, aussi bien du côté des minimales que des maximales. Et en plus c’est surtout en fin de mois qu’ ils ont été les plus significatifs, entre le 24 et le 30. On note quand même que le record  absolu de 23,2° le 12 novembre 1995 n’ a pas été battu mais tout de même des chiffres significatifs : le 16 : mini de 13,6° ( ancien record en 95 de 10,1°), et un maxi de 20,6° ( ancien record en 1986 de 18,7°), le 25 mini de 15,3° ( ancien record de 11,6° en 1946) et un maxi de 19,8 ° ( record de 16,2° en 1992).Un mois très doux donc où l’ on découvre qu’ en plaine elles sont près de 10° au-dessus des normales saisonnières. C’ est la même chose pour nos reliefs. Côté pluie, nous sommes dans les normales voire faiblement en déficit. On relève d’ une manière générale 80 à 130 mm de pluie pour les secteurs les plus arrosés comme la région de Nantua souvent à l’ honneur. Par contre 2 gros déficits aux extrêmes est du département : la région de Belley et Gex. Enfin côté soleil, ce fut excellent et l’ insolation est partout au-dessus des normales ; voire proche des records pour un mois de novembre. Côté faits marquants  on retiendra la dominante du vent de sud qui a accompagné ces températures , en toute logique. Il a soufflé de façon soutenue une bonne partie du mois. Notons aussi cette journée très arrosée du 17 qui a apporté près de la moitié de la pluie du mois et seulement 3 matinées de gel en plaine ; ce qui est bien faible pour un mois de novembre.

 

OCTOBRE 2006

Le constat de ce mois d’ octobre est qu’ une fois de plus nous avons connu une douceur très conséquente pour un mois d’ automne. La moyenne générale tourne autour des 20° contre 16° sur les normes des 50 dernières années. Cela ne s’ est pas trop ressenti sur les minimales, la durée de présence du soleil étant déjà moins grande en cette saison même si tout de même ici aussi on note un petit excès. Par contre pour les maximales, par endroits nous fumes entre 4 et 5° au-dessus des normales habituelles. On a relevé parfois des pointes à près de 25° même en fin de mois grace à de belles journées ensoleillées. Le vent dominant du mois a été plutôt le sud. A noter qu’ aucune gelée n’ est à relever sur ce mois. Côté pluie, suivant les secteurs ce fut assez variable. Pour résumer l’ ouest de l’ Ain a reçu 60 mm, la Bresse environ 80 mm, le secteur de la plaine de l’Ain 100 mm comme à Pont d’ Ain. Ambérieu a comptabilisé un petit excédent. Par contre on note un déficit sur nos montagnes du Haut Bugey, dans le Pays de Gex avec près de 20%. Côté insolation, cela reste raisonnable. On a relevé un excédent global sur tout le mois. Le fait marquant du mois  sera donc cette extrême douceur avec de bien valeurs comme en fin de période avec plusieurs journées proches des 25°. Ce fut le 2e mois d’ octobre  le plus chaud dans notre département depuis 60 ans !.

 

 

SEPTEMBRE 2006

Le mois de septembre 2006 dans l’ Ain peut être qualifié d’ avoir été assez chaud et plutôt sec après un mois d’ août très arrosé comme on a pu le constater. On note sur septembre de très nombreuses journées de temps sec et ensoleillé. La première décade déjà le confirme avec souvent un mercure proche des 30°. Ensuite on a connu une petite baisse en seconde quinzaine mais cela est resté très agréable. On y reviendra un peu plus loin. Reparlons des précipitations. Le mois partout a été déficitaire en pluies, souvent à peine la moitié d’un mois normal. Donnons quelques exemples de relevés de pluies : Pont d’ Ain a reçu 39,8 mm, Viriat 33 mm, Virieu le Petit 61,4 mm. D’ une manière générale on constate environ 30 mm de pluie le long de la Saône et tout le nord de la Bresse, 40 mm sur le Bas Bugey, 60 sur le Haut Bugey et près de 80 mm dans la région de Nantua. Les jours de précipitations au-delà de 10 mm se sont limités à un seul, le 15 qui à lui tout seul a récolté la majorité des pluies mensuelles. On note moins d’un tiers des pluies normales sur le bassin de Belley. Revenons aux températures. On a vu que l’ ensoleillement fut très important avec plusieurs journées de suite sans aucun nuage comme entre le 3 et le 7 , 11 au 13, 19 au 21 et d’ autres avec de belles éclaircies. Rares ont été les journées avec un mercure en dessous des 20° pour les maximales. Sur l’ ensemble du département, la température moyenne est largement supérieure aux normales avec souvent 2 à 4° d’ excès !. Dans la région d’ Ambérieu, on a terminé avec une moyenne qui dépasse les 25°. On retrouve aussi cet excès dans les minimales qui ont souvent tournée autour des 15° en plaine. A noter contrairement au mois d’ août on constate que sur beaucoup de secteurs on a enregistré souvent des maximales au-dessus des 30°. Les seuils des 25° ont été plus souvent franchis que la normale. L’ insolation vu tout ce qui précède a été supérieure à la normale surtout dans la première quinzaine. Un peu moins en seconde partie de mois avec souvent des journées nuageuses (mais sans beaucoup de précipitations comme on l’ a vu ) mais sur l’ ensemble des 30 jours c’ est excédentaire.

 

 

 

AOUT 2006

 

 Si les 2 derniers mois ont été pauvres en précipitations, on peut dire que ce mois d' août s' est plutot rattrappé ! Il faut non seulement  humide mais aussi frais et donc pauvre en ensoleillement. L' Ain a été donc assez copieusement arrosé durant le mois avec sur la plupart des secteurs pas moins de 22 jours où l' on a vu de la pluie tomber ! Ce qui est très important pour un mois estival.  Quel constrate avec juillet dernier !.  Non seulement les jours de pluie sont nombreux mais les jours où il est tombé plus de 10 mm le sont également avec 6 à 7 jours suivant les lieux. On enregistre sur les secteurs les mois arrosés déjà des cumuls de 100 à 125 mm. Sur le bas Bugey on frôle les 150 mm comme à Pont d' Ain, Bourg en Bresse ou bien Belley. C' est sur le haut du département que les quantités ont été les plus intenses avec des pointes à 200 mm et même dans la région de Nantua près de 250 mm. Le massif fut donc bien pourvu. Avec toute cette pluie, le thermomètre s 'en est ressenti. Les températures ont été bien basses pour la saison, les passages pluvieux se succédant.  Jamais le mercure n' a atteint la barre des 30 ° sur le mois. A noter cette eptite période de plein soleil au milieu des journées pluvieuses, entre le 7 et le 10. On enregsitre un déficit sur les minimales d 'environ 2 voire 3°; pour les maximales cela va par endroits jusqu' à 5° ! ; dont 4° sur la plaine de l' Ain où la moyenne tourne autour des 24° contre 33° en juillet dernier ! . L' insolation bien sûre en a pris un  coup !  On estime le déficit sur le mois à près de 20 % . Malgré ce mois automnal mais juin et juillet très chauds cet été 2006 a été le second le plus chaud depuis ces 12 dernières années après celui caniculaire de 2003 dont tout le monde se souvient. Août 2006 a été le moins ensoleillé depuis 1970. Tout de même l' été 2006 a été classé comme le 3e été le plus ensoleillé depuis 1950.

 

JUILLET 2006

 

Ce mois de juillet fut un peu comme le mois de juin. Les précipitations ont été bien inférieures à la normalité. Le mois a été marqué par  plusieurs jours de temps orageux mais rien de très bien construit en perturbation, si bien que le plus souvent il n' y a eu que peu de pluies. Ce mois a été marqué par un ensoleillement plus que généreux. On ne compte plus les journées avec un soleil brillant du matin au soir sans présence de nuages. On peut penser à cette période qui est comprise  entre le 16 et le 26. Avec ce soleil , on note des moyennes maximales fort généreuses, bien au-dessus des normales d 'environ 5°. La plupart du temps, le mercure a dépassé les 30° voire les 35 comme le 26 juillet. L 'insolation a été très généreuse par effet de conséquence.

 

JUIN 2006

La première chose que l' on constate pour ce mois de juin 2006 dans l' Ain est sa grande sécheresse. Partout on relève un déficit de précipitations qui va en général de 50 à 70 % voire localement jusqu' à 80 % aussi bien sur la Bresse, le Bugey, le Revemont que la plaine de l' Ain. En général on relève le plus souvent entre 40 et 50 mm de précipitations, localement 60 mm comme dans la région toute proche d' Ambérieu en Bugey ou 80 mm et à l' opposé à peine 20 mm dans toute la région au nord de Belley. On s' aperçoit que les pluies sont dues uniquement à des journées d 'orages qui ont été au nombre de 7 sur le mois. Il va donc s ' en dire que ce mois a été au fianl très ensoleillé. On peut noter que dans la première quinzaine de juin,  il y a eu pas moins de 12 journées sans l' ombre d 'un nuage. Qui dit beaucoup de soleil, dit  des températures très agréables voire même estivales sur plusieurs journées où l' on a souvent dépassé les 30 ° comme entre le 10 et le 19. La moyenne des maximales s ' en ressent fortement avec partout des relevés au-dessus des normales avec le plus souvent près de 3° d' excédent. L 'insolation avec tout cela fut donc excellente. Rien que sur la plaine de l' Ain, on a relevé près d 'une centaine d 'heures de soleil en plus de la normalité. Enfin, le petit fait marquant du mois aura eut lieu le 25. Cette journée fut assez agitées avec un fort orage qui a touché tout un secteur compis dans un triangle entre Pont d' Ain, Ambérieu et Méximieux où rien que sur Ambérieu il est tombé près de 60 mm en quelques heures seulement.

 

 

MAI 2006

Commençons ce bilan mensuel de mai par le point sur les précipitations. D' une manière globale, ce mois de mai nous apporté des quantités de pluies tout à fait convenables. Sur la Bresse, le bas Bugey, la plaine de l' Ain on frôle les 100 mm sauf à de rares exceptions. Mais tout de même on s 'en rapproche. L' ouest comptabilise environ 80 mm et le NE de l' Ain dépasse les 150 mm comme dans la région de Nantua. A noter la station de montagne de Mijoux qui a relevé plus de 220 mm de pluies ce mois-là. On compatbilise près de 18 jours de précipitations sur ce mois de mai, ce qui parait important mais elles furent le plus souvent moindres sauf le 18 mai qui fut une journée assez arrosée en après-midi. Côté températures, ce mois de mai vu tous ces jours de pluie pourrait paraitre comme avoir été frais; en fait il n' en est rien. On a eu beaucoup de journées avec un mercure dépassant les 20° voire 25° comme dans la première semaine ou bien dans la dernière décade. Au final on se retrouve avec une moyenne maximale dans les normes sauf à de rares exceptions comme dans la région belleysanne ou bien sur le plateau d' Hauteville. Avec ce temps souvent humide, l' insolation s' en est un peu ressentie, en déficit dans la région d' Ambérieu ou de Pont d' Ain ou sur les hauteurs bugistes comme vers Bellegarde. Enfin, terminons par un petit fait marquant même si ce mois a été somme toute assez tranquille en évènements majeurs. cela

 

 

 

AVRIL 2006

Le mois d 'avril dans le département de l' Ain a été marqué par une pluviométrie tout à fait satisfaisante, le plus souvent autour des 100 mm surtout sur l' est du département. En moyenne l' ouest a reçu autour de 60 mm ou 80 mm sur la Bresse, 120 mm dan sle Pays de Gex. C 'est d 'ailleurs dans ce secteur tout comme aussi au nord de l' Ain que l' on a relevé des excédents de précipitations avec souvent 30 à 50 % de plus que la normale. Par contre on note un déficit dans la région de Belley dans le Bas Bugey. A noter que ces chiffres plutot  satisfaisants ne l' auraient pas été sans les 2 journées consécutives de pluies des 9 et 10 avril qui ont donné à toutes les 2 les 2 tiers des pluies du mois.

Côté mercure, ce mois restera dans la moyenne pour les minimales. Localement on a relevé près 5 jours de gelées en plaine, le double en montagne. La moyenne des maximas est supérieure aux normes, entre et 0,5 et 1,5° suivant les secteurs. Il faut constater à ce sujet que l' Ain a connu plusieurs périodes de douceurs dont en fin de mois avec plusieurs journées où le mercure a dépassé les 20° et même parfois en altitude. Côté insolation, avec de nombreuses journées printanières, les chiffres sont assez bons avec par exemple sur Ambérieu un excédent de plus de 30 heures. Dans certains secteurs par contre, on est dans les normales habituelles. Le fait marquant à retenir sera celui du lundi 10 avril qui a abaissé la neige jusqu'ne plaien après qu' elle soit tombée dès 800 m d' altitude. Ce fut une niege lourde et humide comme c' est souvent le cas en cette épriode de l' année mais rien d' exceptionnel dans notre département car on  a eu l' occasion de la voir tomber même à la mi mai. La température ce jour là n' a cessé de s' abaisser transformant au fil de la matinée la pluie en neige. Une neige du coucou comme on dit en cette saison, qui  d' ailleurs  chantait dès le lendemain, ramenant par la suite un mercure plus clément. Sur ces 2 jours, des 9 et 10 avril, il est tombé plus de 70 mm de précipitations sur la plaine de l' Ain à titre d' exemple.

 

 

 

MARS 2006

 

Tout comme au niveau local, on retrouve les mêmes éléments météo au niveau du département de l’ Ain. Tout d’abord au niveau des précipitations. Partout on constate un excédent. Bresse, Dombes et la région belleysanne ont reçu  entre 1,5 et 2,5 fois plus que la moyenne et ailleurs en général 2 fois plus comme pour le Bugey, la plaine de l’ Ain, le Revermon et à l’ extrême est le pays de Gex. En chiffres cela nous donne des quantités de 80 à 130 mm sur l’ ouest de l’ Ain, 150 à 160 mm sur Ambérieu et alentours, 200 mm sur Belley et Gex, et jusqu’ à 250 mm dans le secteur de Nantua. Au niveau du mercure, ce fut assez contrasté. Les 2 premières décades ont été dans les normes voire souvent en-deçà. Par contre, la seconde moitié du mois a connu des excédents de mercure et même ce fut chaud pour la saison comme les 26  ou 27 mars avec près de 20°. Au final cela nous donne une moyenne maximale  un peu inférieure aux valeurs saisonnières, même si parfois cet écart est plus prononcé jusqu’ à 2,5°. Avec pas moins de 25 jours de précipitations ! , il ne fallait pas s’attendre à une insolation importante.Le soleil a été 50 % moins présent que la normale. Notons tout de même un trio de belles journées entre le 12 et le 16 mars. Côté phénomène climatique sur ce mois de mars, c’ est sans conteste ce qu’ ont subi les habitants du quartier  proche de l’ ancien Intermarché de la ville d’ Ambérieu en Bugey. Le vendredi 10 mars en tout début d’ après midi une mini tornade s’ est abattue sur un lotissement, digne de ceu subissent certains Etats américains. Un tourbillon étroit de 50 mètres seulement a arraché des arbres, emporté les tuiles des habitations, et soulevé aussi des véhicules ; sans faire  fort heureusement de victimes. Ce phénomène très localisé est extrêmement rare dans notre région. Pour résumer, ce genre de phénomènes est lié à des courants en altitude associés comme ce fut le cas ici avec de l’ instabilité orageuse.

 

 

FEVRIER 2006 

 

La principale constatation de ce mois de  février est qu’ il a été froid et dans l’ ensemble assez gris. Les températures moyennes tout comme les minimales et maximales bien sûr présentent des déficits situés entre 1,5 et 3° environ suivant les secteurs. Sur la plaine de l’ Ain, à titre d’ exemple, si l’ on s’ en refère aux moyennes de la période 1970-2000, on constate une déficit sur les maximales d’ environ 2° , surtout dû en partie aux journées de grisailles qui ont empêché un réchauffement diurne. Cela semble moins accentué sur les minimales par contre, toujours grace à la grisaille. Côté précipitations, l’ Ain a enregistré 12 jours de pluie ou neige, soit près de la moitié du mois. Le total mensuel est sur la majeure partie du département proche des moyennes habituelles, même si l’ on constate sur la plaine de l’ Ain et la Bresse du déficit qui localement dépasse les 25 %. La Bresse a reçu 60 mm de pluie, 80 mm dans le Pays de Gex et la région de Belley, 120 mm sur les massifs du Bugey, et 60 à 80 mm sur la plaine du Bugey avec quelques pointes  à 100 mm comme dans la région de St Rambert. Enfin point de vue ensoleillement, il a donc été déficitaire surtout à cause des grisailles persistantes. En plaine de l’ Ain, il nous a manqué environ 30 % d’ ensoleillement par rapport à la normale. Côté fait marquant, on retiendra la journée du 19 février qui fut très agitée, avec de fortes pluies, une chute brutale du mercure et d’ abondantes averses de neige un peu partout avec coups de tonnerre à la clé en fin de journée.Cette journée à elle seule donna le ¼ des précipitations du mois sur la plaine de l’ Ain

 

 

JANVIER 2006 

 

 

 

 

Sur le département de l’ Ain, la situation est semblable sur de nombreux points à celle de mon secteur. A commencer par les précipitations. Le mois de janvier 2006 a partout été assez sec à comparer aux normales habituelles. Les déficits ont été relevés dans tous les secteurs et plus particulièrement sur le Pays de Gex. Même nos reliefs ont connu un déficit pluviométrique avec la pluaprt du temps un manque de 40 % de pluies. Le secteur qui a le plus été arrosé est situé dans la région de St Rambert en Bugey avec environ 80 mm. Si l’ on regarde la répartition générale, on s’ aperçoit une pluviométrie le plus souvent autour des 40 mm sur toute la partie ouest du département. Les montagnes du Bugey, et le bas Bugey ont reçu près de 60 mm. La région de Belley a reçu de son coté 40 mm de précipitations mensuelles. Donc d’une façon générale le mois de janvier a été sec pour l’ Ain.

Au point de vue du mercure, le mois peut être qualifié de froid. La moyenne des températures relevées est plutôt déficitaire. L’ écart n’ est pas très important mais il se situe entre 1 et 2° suivant les secteurs. Cela est en partie dû aux journées de grisailles persistantes comme sur mon secteur qui a un peu baissé ces chiffres mensuels. C’est pour cela que nos reliefs traditionnellement protégés, ont eu des écarts moins prononcés sur les normales saisonnières, le soleil ayant régné plus facilement, surtout en deuxième partie de mois. Justement, au point de vue de l’ ensoleillement dans l’ Ain, on constate une excédent d’insolation. Dans la plaine de l’ Ain, on a relevé environ 30 h de soleil de plus qu’ un mois de janvier normal. Ce constat s’ accentue même sur les régions d’ altitude. Côté phénomène important ce mois-ci dans l’ Ain, c’ est en partie la journée très hivernale du 27 janvier qui nous a intéressé. En effet, un épisode neigeux actif a traversé toute notre région. Du Val de Saône cette neige gagna toute la Bresse, la plaine de l’ Ain jusqu’ aux reliefs du Bugey, n’ épargnant que le Pays de Gex. Une fois n’ est pas coutume, ceux sont les secteurs de plaine qui ont connu le plus de centimètres. Au petit matin du 28, la couche relevée atteignait voire dépassait les 10 cm. Certes la quantité n’ a pas été exceptionnelle pour notre région mais la neige devenant de plus en plus rare au fil des ans fait que l’ on peut classer cette journée dans de bonnes chutes. La région lyonnaise fut par contre bien plus touchée avec une couche de près de 20 cm, ce qui a très vite perturbé la circulation forte le samedi dans ce secteur ( voir les actualités météo archivées).

Accédez à un autre article de "Climatologie Ain" Précédent
Suivant

Date de création : 28/05/2010 @ 17:41
Dernière modification : 12/01/2017 @ 11:00
Catégorie : Ain

Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^