Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------






Ain - Bilans mensuels de 2007
Accédez à un autre article de "Climatologie Ain" Précédent
Suivant

Bilans climatiques mensuels de 2007 dans l' Ain

 

D' abord un petit résumé !

A regarder d' assez près, on pourrait vraiment se demander s' il y a encore en ce 21e siècle des saisons bien délimitées tant l' année écoulée nous a valu des évènements qui auraient dû se passer à d 'autres périodes de l' année. L' hiver et le printemps furent très doux. On se souviendra de ce mois d ' avril qusiment sans pluie et d ' une douceur incroyable, bien plus forte qu' en plein mois de mai. L' été a été pourri quasiment du début  à la fin où mai, juin, juillet et août furent excédentaires en pluies tout en maintenant un niveau des températures dans les normales saisonnières. Quant à cet automne 2007, on peut plutôt le qualifier de sec et frais. Sur l' année grace au premier semestre bien arrosé, a permis d' avoir une pluviosité annuelle des plus convenables mais  cet automne sec nous a rappelé que les nappes phréatiques ne sont pas encore à l' abri de niveaux bien faibles surtout s 'il ne pleut pas beaucoup durant la fin de cet hiver. Depuis 1989, dans l' Ain on relève des températures supérieures aux moyennes comptabilisées depuis 1946 à la station Météo France d' Ambérieu en Bugey. Pour 2007, l' année a enregistré un niveau supérieur de 0,8° aux normales. Cette année se place dans les 10 années les plus chaudes après 2003 qui détient la pôle position et dont tout le monde s 'en souvient et l' année 2006 le 4e rang. L' hiver 2007 fut pour MF un hiver qui restera dans les annales avec quasiment pas de gel  et pas de neige sur février comme on le verra plus loin. Le printemps a enregistré une moyenne excédentaire de 3°. L' automne se classe plutôt comme frais avec 1,3) en dessous des valeurs moyennes. Par contre on peut le qualifier de sec et avec beaucoup de soleil. Une année 2007 que l' on qualifiera globalement de chaude mais sans trop d' excès grace à un été capricieux et humide. On espère que 2008 sera marqué par dé véritables saisons, autrement dit du froid et des précipitations pour cet hiver qui commence ( car les nappes depuis 3 mois ont quelque peu du mal à se recharger ), un printemps doux  avec quand même de la pluie, un été chaud sans canicule et enfin un automne pluvieux et modérément froid. En 2007, ce n' est pas tout à fait ce que l' on a eu !

 

 


 

 

Que faut il en retenir ?

Il a fallut attendre la fin du mois pour voir des gelées en plaine, un phénomène qui n' avait jamais été enregistré jusqu' à ce jour dans l' Ain. On a eu un peu de neige en fin de mois et aucune en février. Par contre l' hiver nous a joué un mauvais tour au moment de l' arrivée du printemps en nous apportant de la neige et a remis cela  en toute fin de mois. Avril, outre qu' il fut très sec avec moins de  5 mm en moyenne de précipitations mais surtout il fut le plus chaud depuis 1946 !. On peut le qualifier d' estival avec une moyenne des maximales à 24°. En mai on retiendra qu' il fut très orageux, avec parfois 3 fois plus de pluie que la normale. Ces orages ont occasionné des dégâts le 26 sur le Bugey avec de gros grêlons sur la région d' Ambérieu. 5 jours plus tard c' est al région d' Oyonnax qui subissait des pluies dilluviennes. Juin fut encore marqué par des orages et le 11 c' est la région du pays de Gex après 100 mm de précipitations tombées en moins de 2 heures qui a subi des coulées de boues et des inondations. Juillet et août furent loin d' êters estivaux avec souvent  pluies, ondées orageuses au programme dans une atmosphère parfois bien fraiche comme vers le 10 août. Septembre fut un contraste saisissant et le mois le plus agréable après 4 mois de pluies intenses. En effet, le soleil y fut présent pendant les 3/4 du mois. Novembre a été marqué par un gros coup de froid et de la neige en bonne quantité sur nos montagnes qui leur ont permis d 'ouvrir plus tôt que d' habitude certaines de leurs pistes. La Bresse a aussi connu quelques inondations après avoir reçu en l' espace de 36 à 48 heures près de 70 mm de pluies. Enfin, décembre fut plutôt froid avec beaucoup de matinées de gel ( plus d ' une quinzaine consécutives ! ) et plusieurs jours d' affilée sans dégel. Sans oublier les pluies verglaçantes du lendemain de Noêl sur tout le déaprtement. Enfin, on retiendra que sur 2007, il y a eu beaucoup de journées d' orages où Météo France a déclenché plusieurs vigilances entre mai et septembre, soit 5, sans compter celle pour la neige et le verglas fin janvier.

 

 


 

 

 L ' ANNEE 2007 MOIS PAR MOIS

 

JANVIER 2007

Le premier mois de cette année a été marqué par une certaine douceur, surtout dans la première quinzaine qui a connu des températures le plus souvent comprises entre 10 et 16° comme pour la journée du 10. D’ une manière générale c’ est jusqu’ au 22 que l’ on a connu un temps anormalement doux pour la saison. D’ ailleurs il a fallu attendre le 23 janvier pour relever la première gelée du mois, ce qui est un évènement jamais encore enregistré en plaine de l’ Ain. Très doux donc pour la plupart du mois car ensuite nous avons subi un coup de froid mais quel coup de froid ! Il fut subi et intense entre le 23 et le 27 janvier avec de fortes gelées jusqu’ à près de -10° ou -12° comme le 26 qui sera la matinée la plus froide du mois. Ce coup de froid a permis au final de nous éviter un excédent dans la moyenne des températures qui aurait été très important. Mais on termine surtout en plaine par un mercure légèrement supérieur à la normale. Ce froid de fin de mois s’ est accompagné d’un peu de neige avec 10 cm en plaine et bien plus sur nos reliefs évidemment. A noter qu’ en montagne on relève sur ce mois à peine 6 jours de neige. Les précipitations de leurs côtés malgré 21 jours de déclenchement du pluvio s’ avèrent en léger déficit, comprises entre 60 mm sur l’ ouest et près du double sur l’ est, les reliefs en particulier. D’ ailleurs certains coins montagneux furent excédentaires. Côté soleil, on note une insolation en dessous de la normale.

FEVRIER 2007

Ce mois de février a été marqué par 3 grands points : sa douceur, sa bonne pluviosité et le vent bien présent. Commençons par voir les températures. Elles sont toutes partout largement supérieures à la normale. En général, les moyennes maximales sont proches des 3° au-dessus des normes voire jusqu’ à 4,5° au-dessus sur la région de Bourg en Bresse. Même les minimales sont plus élevées que la normalité. Ce mois dans l’ ensemble fut assez bien arrosé. Cela va de 80 mm sur l’ ouest à près de 150 mm comme dans le secteur des montagnes.  Les excédents sont le plus souvent autour des 20 %. On remarquera qu’ il n’ est tombé aucun flocon en plaine et qu’ ils ont été bien rares en secteurs montagneux où bien souvent on a constaté un seul jour de neige.. Dans le secteur de Mijoux, traditionnellement bien enneigé, il n’ est tombé en cumuls à peine 60 cm contre près du double juste un an auparavant.. Dans l’ ensemble en février il fallait monter sur les plus hauts sommets de l’ Ain pour trouver un enneigement à peine convenable en plus. Entre 800 et 1100 m ce n’ était même pas la peine  A noter que sur le mois on relève pas moins de 17 jours où le pluviomètre se déclencha. Côté insolation, globalement on dira que celle-ci fut dans la moyenne sur le département surtout en milieu de plaine.

MARS 2007

Ce mois de mars fut comme on va le voir très contrasté comme c’ est souvent le cas entre un hiver qui finit  et un printemps qui veut souvent s’installer en avance. On a eu de tout en mars ! : pluie, neige même, douceur excessive, froid. Tout d’ abord le contraste touche le mercure. La première décade se fit remarquer par une grande douceur par forcément toujours accompagnée d’un soleil généreux. Plus d’une fois le mercure a dépassé la barre des 15° voire 17 °. Cette douceur a atteint son apogée entre le 10 et le 17 avec des journées sans aucun nuage. D’ ailleurs, l’ insolation garce à ces belles journées fut dans la moyenne. Le mois fut dans l’ ensemble dans la moyenne côté  température maximale voire localement inférieure. Il faut dire que le petit coup de froid a évité au final un mois très excédentaire. En effet, l’ arrivée du printemps s’ est manifestée par un temps froid, à giboulées et même neigeux jusqu’ en plaine ! ,avec quelques centimètres au petit matin du 20, contrairement au mois précédent qui n’ en avait pas vu. Entre le 19 et le 25 le mercure a bien baissé avant de remonter en fin de mois avant de nous ramener à nouveau 3 cm de neige le 30 mars. On relèvera en plaine 4 faibles matinées de gel. On connut bien plus par le passé. Côté précipitations, globalement elles sont excédentaires sur notre département comprises entre 60 et 120 mm en général, avec des pointes locales à 150 mm.

 

AVRIL 2007

Le mois d’avril 2007 restera dans les annales comme un mois exceptionnel à plus d’un titre : températures estivales et une grande sécheresse. En effet les précipitations ont brillé par une absence remarquable. Il a fallu attendre la toute du fin du mois pour s’ éviter le zéro pointé. Il y a eu en général 4 journées de pluies, voire une seule comme en Bresse. Rares sont les coins dans l’ Ain qui ont reçu plus de 10 mm de pluie ce mois-ci. Côté mercure, il fut remarquable je le disais. On pourrait se demander s’ il y a encore des saisons avec un mois d’avril qui fut parfois plus chaud que les mois d’ étés ( exemple avec août 2006). Même si les minimales ont été au-dessus des normes, ceux sont surtout les maximales qui ont le plus surpris. On a frôlé plus d’une fois les 30 ° voire on les a dépassées comme le 25 avril.  Les moyennes maximales se distinguent par des excédents qui vont de 6 à 8° !, 7,2° sur Ambérieu qui fait tous mois confondus d’ avril le 2e écart le plus fort depuis 1946. Sur Pont d’ Ain la moyenne approche les 24° contre 17° pour la normale. Même la montagne ne fut pas épargnée par ces excès.  Grande douceur qui a aussi touché bien d’autres régions où là encore des records furent battus. On pense à Lyon par exemple. Il va s’en dire qu’ avec pas moins de 19 jours sans un seul nuage l’ insolation ne pouvait être que bonne. Ce fut d’ ailleurs le 2e mois le plus ensoleillé depuis 1950 avec près de 300 h !.

 

MAI 2007

Si avril fut chaud et sec, le mois de mai fut bel et bien différent. On le qualifiera de pluvieux et d’orageux avec plusieurs phénomènes locaux dont  on a parlé dans les actualités régionales. Tout d’ abord les précipitations  ont été exceptionnelles partout. En effet il a beaucoup plu sur ce mois de mai. Le plus souvent on a relevé entre 200 et 250 mm avec des pointes localement à 300 mm !. A l’ opposé, un peu moins de pluie le long du val de Saône mais tout de même plus de 100 mm et là encore un excès. Par endroits l’ excès a atteint les 300 % ! . A Ambérieu on a relevé 254,6 mm soit le second mois de mai le plus arrosé depuis l’ ouverture de la station. On retiendra souvent des journées pluvieuses mais quelques unes orageuses comme celle du 26 mai qui a occasionné quelques dégâts en raison de chutes de grêles. De fortes cellules orageuses se sont formées sur le Bugey et remontèrent toute l’ après midi dans un axe sud-nord. Par endroits, on releva des grêlons gros comme des balles de ping pong. Voitures, vérandas… ont beaucoup souffert comme sur Ambérieu. Côté mercure avec beaucoup de journées pluvieuses, le mercure a quand même fini dans les normes voire même au-dessus, surtout à l’ ouest moins soumis à la pluie. En tout cas si déficits il y a eu, ils ont été faibles.  Ces 18 jours de pluies nont ont donné une insolation déficitaire de près de 15% dans beaucoup de secteurs.

JUIN 2007

Après un mois de mai, on a continué sur la même lancée avec juin, autrement dit assez pluvieux mais tout de même assez chaud comme on va le voir. D’ une manière générale, la pluie est tombée en excédent sur l’ Ain avec des surplus entre 50 et 150 %. Cela est compris en mm entre 80 et 200 mm pour le maximum. Le plus souvent on se trouve dans la centaine de mm. A titre d’ exemple il est tombé 117,2 mm sur Pont d’ Ain, 121,2 à St Etienne du Bois, 108 mm à Viriat, 109 à Cuzieu, 122 à Virieu le petit. On note ce mois-ci pas moins de 18 jours de pluies dont 10 avec des orages. Mais cela n’ a pas empêché finalement d’ afficher des températures assez élevées pour le mois, au-dessus de celle de mai même. On relève en généra 2° au-dessus des normes. Avec ce temps souvent humide, l’ insolation en a pris un coup. Partout on note un déficit, très fort en fin de mois avec la présence de fortes pluies. A noter qu’ en juin les orages ont occasionné des dégâts comme dans le pays de Gex avec des inondations et de la grêle le 21 dans le bas Bugey.

 

 

Vigilances oranges déclenchées par MF dans l' Ain en 2007

 

 

 

 

 

 

Dates

Pluies

Orages

Neige

Verglas

Vent

23/01/2007

 

 

x

 

 

26/05/2007

 

x

 

 

 

14/06/2007

 

x

 

 

 

01/07/2007

 

x

 

 

 

29/08/2007

 

x

 

 

 

17/09/2007

 

x

 

 

 

Totaux

 

5

1

 

 

 

 

 

 

JUILLET 2007

Jamais deux sans trois ! Après mai et juin humides, juillet fut du même acabit. La dominante fut la pluie et la fraicheur souvent. Si l’ on compare avec juillet 2006, les différences sont importantes. Tout d’ abord au niveau du mercure, la température moyenne est inférieure aux normales, entre 0,5° et 2°. Ceux sont surtout les maxis les plus touchées. Le mois fut assez pluvieux, entre 100 et 200 suivant les secteurs, semblables à juin en fait. Les excédents vont parfois au-delà des 100 %. Les 5 jours d’ orages ont occasionné des disparités parfois. La première décade a déjà apporté largement la pluie moyenne pour un mois de juillet. C’ est d’ ailleurs dans les 10 premiers jours que l’ on relève la présence des orages. L’ insolation a  été en déficit de plusieurs dizaines d’heures surtout en première quinzaine, la fin du mois étant bien plus estivale surtout entre le 25 et le 31.

AOUT 2007

On a continué sur le même style pour la suite de l’ été avec encore un mois d’ août assez pourri. Il totalise 14 jours de précipitations dont 3 jours à plus de 20 mm et à presque  40 mm pour le 7 avec des orages qui ont laissé beaucoup d’ eau comme dans la région de Pont d’ Ain. Les pluies orageuses ont encore apporté un mois excédentaire en pluviométrie, disparate suivant les secteurs. Ceux sont surtout outre le 7, les 11, 15 et 29 où les orages se sont enchainés par exemple sur le Bugey. On comptabilise sur la plaine de l’ Ain au moins 11 orages sur ce mois dont 4 le 29. Avec ce temps pluvio-orageux, le mercure a accusé le coup . On relève pour les maxi des déficits plus ou moins déficitaires, parfois jusqu’ à 3° mais août 2006 semble rester plus frais encore notamment sur la plaine de l’ Ain. Vu la moitié du mois sous la pluie, l’ insolation fut très déficitaire mais là encore c’est assez disparate.

SEPTEMBRE 2007

Un mois que l’ on peut qualifier  avec dans son ensemble beaucoup de soleil et un peu de fraicheur. En effet, le mercure tout comme au  mois d’ août  a révélé un niveau tout juste dans la moyenne voire inférieur de 2° dans certains secteurs. En plaine de l’ Ain, on termine autour des 22° soit environ 1° en dessous de la normale. On a noté sur ce mois quelques journées fraiches comme les 5, 18 et surtout 27 et 28 où le mercure a tourné autour des 10°. D’ ailleurs à ce sujet on a noté quelques records en cette fin de mois sur ces maximales les plus basses. Le reste du temps, on se rapprochait des normales voir légèrement au-dessus comme entre le 13 et le 16. Le soleil a été souvent présent, en tout cas bien plus que le mois dernier avec des journées sans nuages comme la semaine entière qui s’ échelonne du 10 au 16. C’ est là que l’ on relève les pointes les plus importantes du mois. On a connu de bien fraiches matinées parfois comme celles du 20. On retiendra aussi en début de mois beaucoup de brouillard ( le 9) qui a eu du mal à se dissiper. L’ insolation a donc été assez bonne, souvent en excédent de 20 à 25 % comme sur la plaine de l’ Ain. Côté pluies, on relève du contraste. Tantôt des excédents comme vers les contreforts jurassiens et tantôt des déficits comme dans les secteurs proches de la région lyonnaise. A noter que les pluies ont été bien rares lors des premières quinzaines et que la seule journée du 28 a apporté bien souvent le tiers de pluies d’ un mois normal. Sur l’ ouest du département, ce fut plutôt la journée du 17 qui fut très pluvieuse avec des cumuls sur 24h de 50 à 60 mm comme en Bresse.

 

OCTOBRE 2007

Les faits marquants de ce mois d’octobre 2007 seront la relative fraicheur ressentie surtout en seconde quinzaine, le peu de pluies après un été très arrosé et puis un ensoleillement par voie de conséquences assez généreux. Commençons justement par parler de celui-ci. En plaine de l’ Ain, on a comptabilisé près de 170 h de soleil alors que la moyenne se situe autour des 120. On relève aussi ces excès sur l’ est du département. Malgré  les matinées sous le brouillard n’ a donc pas trop altéré les moyennes. Il y a eu aussi de très belles journées sans le moindre nuage comme du 19  au 23. 12 jours de précipitations sont à noter dont certaines ont déclenché les pluviomètres en raison de la présence des dépôts humides des brouillards matinaux. En journées pures de pluies, le chiffre ne s’ établit qu’ à 9 et la journée la plus arrosée en plaine de l’ Ain n’ a enregistré que 4 mm en fin de mois. La plupart des secteurs du département n’ ont enregistré que des cumuls mensuels entre 20 et 30 mm. Le pays de Gex a été ll’ un des secteurs les plus secs. Sinon 20 mm sur la plaine de l’ Ain alors qu’ en cette saison on devrait plutôt avoir 100 mm. On retiendra donc de ce mois d’ octobre qu’ il a été très sec, et assez proche de ce que nous avons subi en avril dernier. Côté mercure après déjà août et septembre un peu juste, octobre ne fut guère mieux. On estime à 1° en dessous des normales la valeur du mois. On relève une assez grande fraicheur matinale lors de la seconde quinzaine. Par contre la moyenne maximale s’ établit dans les normales avec 16° sur la plaine de l’ Ain à titre d’ exemple, malgré une impression d’ une certaine fraicheur.

 

NOVEMBRE 2007

Un mois de novembre que l’ on qualifiera de froid. Partout dans l’ Ain, les moyennes mensuelles de températures ont toutes accusé des relevés en deçà des normales. On remarque surtout  cela au point de vue des minimales avec sur plusieurs secteurs pas moins de 14 matinées de gel, certes pas trop prononcés mais tout de même. Entre le 16 et le 19, il y a eu une période de fortes gelées avec des minimas en plaine qui sont souvent descendus en dessous des -6 à -7°. Pour les maximales, la moyenne accuse une fraicheur mensuelle en raison notamment des brouillards qui ont pu plomber la hausse diurne et d’ une descente d’ air froid, certes courte mais intense. Il y a eu aussi de belles journées douces comme le 20 qui a enregistré près de 17° en plaine où bien en début de mois le 4. L’ ensoleillement s’ est révélé bon dans l’ ensemble car le mauvais temps s’ est souvent concentré sur plusieurs jours d’ affilée dans la première quinzaine. Dans les secteurs soumis aux brouillards d’ hivers comme le val de Saône, la Bresse ou la plaine de l’ Ain, il a été un moins généreux. Globalement le mois au point de vue des précipitations a été satisfaisant à l’ échelle du département. Cela s’ échelonnait entre 80 sur tout l’ ouest  à 100 à 120 mm pour les secteurs les plus arrosés. Le 22 fut la journée la plus arrosée. Elle occasionna  la crue des petites rivières qui serpentent la Bresse. C’ est ici que l’ on enregistra sur cette période les plus fortes quantités d’ eau sur 24 h avec souvent plus de la moitié de la pluie d’ un mois normal. Ce fut le cas dans la région de Bourg en Bresse, ou St Julien sur Reyssouze. Ces inondations resteront le fait marquant climatique dans le département, dont on a bien évidemment parlé dans nos actualités régionales.

 

DECEMBRE 2007

Ce dernier mois de 2007 peut être classé comme froid et plutôt sec, du moins avec des précipitations en-dessous des normales habituelles. Justement ces pluies apparaissent déficitaires d 'un bon tiers sur différents secteurs de notre département. Les régions les plus touchées sont la Bresse, la plaine de l' Ain ( 66 mm contre près de 100 pour la normale), les Dombes et le val de Saône. Par contre le Bas Bugey, la région de Bellegarde, le Pays de Gex, ont reçu plutôt une pluviosité normale. Les quantités de l' ouest à l' est s' échelonnent de 40 à 150 mm dans la région de Nantua. A noter une grande disparité sur nos reliefs. Par endroits on frôle les 200 mm alors qu' à d' autres assez proches, on tourne autour des 120 mm. A noter que l' enneigement n' a pas été très conséquent sur le Haut Bugey; plus fourni dans la région du Pays de Gex. Côté soleil, les secteurs montagneux s' en sortent le mieux comme sur le plateau d' Hauteville ou la région de Bellegarde. En effet, toute la fin du mois a été en plaine sous le signe de brouillards givrants persistants comme nous avons tant parlé. Les conditions anticyloniques bien installées ont plombé la grisaille en basse couches. Du coup Ambérieu par exemple a connu un déficit en soleil. 12 jours de brouillards sur la plaine de l' Ain contre 7,4 en moyenne en cette saison. Enfin terminons par un point sur les températures. Dans l' ensemble le mois a été plus froid que la normale. C' est surtout en plaine dans les secteurs où les brouillards ont été les plus tenaces que l' on trouve un petit déficit comme sur Ambérieu ou Pont d' Ain. Certes il reste faible, moins d' un degré. Par contre excès très positif en montagne où le soleil fut bien présent. Enfin partout les minimales accusent une baisse de 1 à 2° par rapport aux normales en raison des nuits assez froides durant la seconde quinzaine, surtout sur les secteurs où le ciel fut assez clair.


 

Accédez à un autre article de "Climatologie Ain" Précédent
Suivant

Date de création : 28/05/2010 @ 17:43
Dernière modification : 12/01/2017 @ 10:59
Catégorie : Ain

Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^