Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------






Chaleur - la canicule de l' été 2003
Accédez à un autre article de "Froid - neige - Rhône Alpes" Précédent
Suivant
Eté 2003 : un été mémorable !


Retour sommaire des chroniques froid, neige et chaleur


Il y a des évènements météo qui marquent les esprits, qui retiennent l' attention et bien des années plus tard on en parle encocre. On pourra ainsi citer le rude février 1956, janvier 1985 glacial, les tempêtes de décembre 99 et puis plus près de nous cet été 2003 caniculaire; l' un des plus chauds que la France n' ait jamais connu depuis que des observations fiables sont réalisée. Et tout cela commença tôt, dès le mois de juin. Ce fut un été exceptionnel en Rhône Alpes : exceptionnel par sa durée, exceptionnel aussi par les températures très chaudes relevées en juin où les 35° furent déjà dépassés. On ne compte plus les records : de chaleur mais aussi de faibles précipitations parfois au point que la sécheresse de 1976 est souvent battue. Sans compter quelques orages qui furen très violents. C' est ainsi l' été 2003 que nous allons retracé ci-dessous mois par mois pour toute notre région Rhône Alpes. Bien évidemment, il y aurait tant à dire mais cet article va déjà se résumer aux informations les plus importantes pour chaque mois de cet été et pour chaque département.

 

Juin 2003 : les températures sont déjà caniculaires dans l' Ain. Les valeurs les plus élevées qui avaient été enregistrées en 1976 sont déjà pulvérisées. On dépasse allègrement les 30°. On évoque déjà la sécheresse; il manque déjà 50 % des précipitations depuis le début de l' année. Pour les agriculteurs du département, la situation est déjà très critique. La faune et la flore ne sotn guèremieux lôties. Le soleil brille 315 h durant le mois et c' est le plus ensoleillé depuis 1950. Dans la Drôme de nombreux records de chaleur furent battus et ce aussi bien sur les minis que les maxis et aussi sur les moyennes. Le 14 juin la température grimpe à 39,3° à Donzère. A Montélimar, les records quotidiens des maxis sont battus à 12 reprises !. A St Sorlin en Valloire le mercure affiche 38,7° le 22 juin et bat ainsi le record vieux du 26 juillet 1983, un mois qui fut très chaud également. La sécheresse est déjà comparable ici à celle de 1976. En Ardèche, là encore on fait le même constat. Le déficit de pluie est conséquent.  En Isère les records tombent à la pelle en ce mois de juin. Le 22 on relève 39° à Luzinay. Grenoble enregistre la moyenne mensuelle la plus élevée depuis le début des relevés en 1946 et ce pour tous mois confondus. Ce qui fait sous entendre que juin 2003 a battu tous les mois de juilet et d'août comme juillet 83 qui restait la référence en la matière. Dans la Loire outre la sécheresse c' est encore le niveau du mercure qui retient l' attention : près de 40° le 22 juin dans la plaine de Roanne; à St Etienne on bat un record de température minimale le 30 juin avec 23°. La Huate Savoie enregistre aussi des records où là encore ce mois de juin est parfois le mois le plus chaud tout mois confondu. En plus de cela, le soir du 12 juin des orages d' une extrême violence vont se déclencher sur toute la façade Est du département. Châtel ou bien encore St Gervais sont touchés. Il est ainsi parfois tombé plus de 100 mm en peu de temps. Dans le Rhône le déficit de pluie depuis le 1er janvier affiche 60 % à St Exupéry. On est qu' à 6,4 mm de la sécheresse historique de 1976 !. Le monde agricole est durement touché. En Savoie on enregistre sur les Préalpes les températures les plus chaudes jamais enregistrées, supérieures aux valeur extrêmes de juillet 1983 et 1994. A Challes les Eaux depuis l' ouverture de la station en 1947, on bat un record avec 36,5°. Le précédent record de juin datait de 1950, égalé en 1952 avec 35°.

 

Juillet 2003 : si les fortes chaleurs diminuent un peu en début de mois ça repart de plus belle ensuite. Dans l' Ain ce sera la seconde décade de juillet la plus chaude depuis 1983. En fin de mois, le 30, le département est balayé par de violents orages en particulier dans le haut Bugey. On y relèvera en soirée près de 10 cm de grêlons par endroits qui étaient encore en partie présents 12 h plus tard. La route entre Hauteville et Cormaranche fut soulevée par la force de l' eau et des canalisations éventrées. Dans la Drôme chaleur et sécheresse se poursuivent. En Ardèche juillet connait de nouveau records. Le 13 le mercure atteint les 38,6° à Aubenas contre 38,5° le 30 juillet 1983. En Isère la sécheresse est exceptionnelle et des records datant de 1976 tombent dans la vallée du Rhône, la Bièvre, le nord du Vercors, le Trièves en partie, le Chambaran.  Juin 2003 a été le moins le plus chaud à Grenoble tous mois confondus (24,5° de moyenne mais août fit encore mieux avec 24,8° !). Dans la Loire les quelques orages n' ont pas inversé la tendance d' une sécheresse qui s' accroit. Ainsi à St Etienne on enregistre la valeur la plus faible depuis 1946 avec 197 mm ( 219 mm sur la même période en 1976). La moyenne mensuelle est supérieure de 3° aux normales. En plaine de Haute Savoie le déficit annuel atteint les 40 à 60 %. Cette sécheresse est plus intense que celle de 1976. Ainsi les restrictions d' eau prises en juin se poursuivent; d' ailleurs d' autres départements sont soumis aux mêmes problèmes.  Le 27 juillet, de très violents orages balayent plusieurs secteurs de ce département.  30 interventions eurent lieu à Bonneville. A Mieussy des grêlons de 5 cm furent notés. Pare brises, fenêtres, vélux volèrent en éclats. A Châtel les grêlons avaient la taille de balles de baby foot. Les campings furent aussi très touchés avec de nombreux dégâts sur les caravanes. Des personnes ont dû être relogées. En Savoie, la sécheresse est sévère dans l' ouest du département. Les cumuls de pluie frôlent les records de 1976. Dans le Rhône, à Lyon Bron il manque 50 % des pluies sur les 7 premiers mois de l' année. A St Exupéry le déficit de 1976 est battu pour 23,1 mm.

 
 

Août 2003 : août est le mois le plus caniculaire de cet été 2003. Il sera le plus chaud depuis le début des mesures à la station d ' Ambérieu en Bugey. Dès le 3 la chaleur s' accentue et un record vieux depuis 1950  tombe ce jour-là à cette station avec 35,8°. Jusqu' au 13, les records successifs sont battus les uns après les autres au point que le 13 le record de juillet 83 tombe avec une température de 40,3° !. En tout cas on comptabilisera 11 jours très chauds. Les rivières sont au plus bas; on procèdera à plusieurs lâchers d' eau durant l' été depuis le barrage de Vouglans sur l' Ain pour sauver la faune aquatique. Dans la Drôme cette canicule fut d' une ampleur et d' une durée sans précédent dans les archives météo. Elle s' achève ici le 28 avec l' arrivée des orages. Jamais la moyenne de ces 3 mois n' avait été aussi haute dans ce département. Ainsi à Montélimar les températures maximales journalières comprises entre le 1er juin et le 31 août 2003 s' élève à 33,3 soit 3° de plus que les précédents étés les plus chauds depuis l' ouverture de la station en 1921 qui étaient 1994,1952,1950 et 1947. A Valence à 7 reprises le mercure a dépassé en août la barre des 40° entre le 3 et le 14. A Montélimar le record datant de 1927 (40,3° ) tomba avec 41,3°. A St Barthélémy de Vals les 40° n' avaient jamais été atteints. En Ardèche dans la première quinzaine du mois les thermomètres s' affolent !. On dépasse régulièrement les 40° en plaine et fonds de vallée. Des records mensuels de températures journalières sont battus plusieurs fois. Cela deviendra des records absolus. Le 13 on relève 43,1° à Grospierres. A Loubaresse à tout de même 1220 m d' altitude, par 10 fois le mercure dépassa les 30° et ce consécutivement. Du jamais vu ici depuis juillet 1955 date des premiers relevés. Ainsi en Ardèche, la fréquence de jours très chauds ( T° supérieures ou égales à 30° ) atteint presque 2 fois celle d' un mois d' août normal, du jamais vu depuis au moins 50 ans ici !.  En Isère, la canicule atteitn son pic le 13 avec 39,5° à Grenoble, battant ainsi le record de 39,4° datant du 4 juillet 1950. Plusieurs points du bas Dauphiné ont enregistré des pointes à 40°. A Sablons on a même relevé 41,6° !. Dans la nuit du 28 au 29, de violents orages accompagnés de chutes de grêle se produisent avec des rafales de vent à 133 km/h comme à Bourgoin. Il tombe d' importantes quantité d' eau (80 mm à la Côte St André). Cela ne suffira pas à endiguer la sécheresse qui d' ailleurs se poursuit un peu partout dans la région.  Dans la Loire les 40° sont dépassés du 11 au 13 en plaine. Les moyennes mensuelles seront hors normes. Les problèmes de sécheresse s' accentuent. On fait venir par convois d 'autres départements des fourrages pour nourrie les troupeaux. Dans la plupart des communes, l' eau est rationnée. Certaines rivières sont à sec. En Haute Savoie la canicule des 13 premiers jours est impressionnante également. Tous les records seront ridiculisés avec 10 jours à plus de 35° en plaine et despointes proches des 40°; les records étant battus par d' autres de jour en jour !. Là encore ce mois d' août est le mois le plus chaud tous mois confondus depuis plus d 'un siècle; idem pour l' été d' une manière générale. A Annecy, en moyenne, il a fait plus de 32° l' après-midi, à plus de 4° des précédents records de 1935,1947 et 1950. Cette chaleur laisse palce le 28 à de nouveaux violents orages. On comptabilisera pas moins de 1500 appels au CODIS, plus de 500 interventions, 65 000 foyers privés temporairement de courant. Le vent , la foudre et la grêle firent de gros dégâts en particulier  dans la vallée des Aravis où 20 chalets ont perdu leur toiture mais aussi celle du Giffre où à Bonneville un supermarché a été décapité. A Samoêns, un camping fut évacué en prévention,et à Taninges le toit du complexe sportif fut soufflé. Les vents dépassèrent les vitesses parfois des tempêtes de décembre 1999. Annecy subit de grosses chutes de grêle. C' est une grande partie du département qui fut touchée. En Savoie là encore le mois d' août fut exceptionnellement chaud. Par 6 fois le mercure dépasse les 30° à 1500 m d' altitude. Les moyennes mensuelles battent tous les records, tous les mois confondus depuis au moins 1946. Les maxis absolus dépassent parfois les 40° ce qui ne s' était jamais vu en Savoie. La première quinzaine est véritablement la plus chaude avec 12 jours de canicule ( plus de 35° ) de suite relevés à Challes les Eaux entre le 3 et le 14 avec une pointe à 39,7° le 12 août. Jamais ici le mercure n' était monté si haut depuis le début des mesures en 1947 ( le précédent record datant du 11 juillet 1984 avec 38,4° ). Enfin dans le Rhône, le record absolu depuis l' ouverture de la station en 1922 tombera par 2 fois : une première fois le 12 août avec 40,2° puis le lendemain avec 40,5°. Le dernier record datait du 22 juillet 1983 avec 39,8°.  Ce mois d' août est le mois le plus chaud jamais connu tois mois d' été confondus à Bron. La moyenne ainsi à Bron s' établit à 26,8° contre 26,1° en juillet 83. Autre record à Bron : le nombre de jours de fortes chaleurs ( T° supéririeures à 30° ) avec 30 jours pour ce mois contre 28 en 1997 pour une normale de 20 jours. On a enregistré 11 jours consécutifs à plus de 35° soit des très fortes chaleurs entre le 3 et le 13 août; ce fut du jamais vu; la moyenne étant de 1 jour durant tout un été ! . La sécheresse s' est accentuée et le manque dépasse les 50 %. Ainsi  la sécheresse de 1976 est battue. Le monde agricole en subit encore les conséquences.
 

Voilà pour ce résumé de cet été 2003 pas comme les autres et qui nous a permis de nous remémorer ce que nous avions vécus et que nous pourrions revoir plus fréquemment dans les prochaines décennies si le réchauffement climatique s' accentue...

 
 
Accédez à un autre article de "Froid - neige - Rhône Alpes" Précédent
Suivant

Date de création : 02/06/2010 @ 20:50
Dernière modification : 23/08/2011 @ 21:28
Catégorie : Chaleur

Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^