Menu déroulant horizontal by Papinou
Blog Météo - Actualités en France

 

Rubriques

FermerActualités en France

FermerAu fil de l' Ain

FermerChroniques du passé

FermerL' édito du vendredi

FermerLivres météo et sciences

FermerRéchauffement climatique

FermerReportages photos 2007-2010

FermerAnalyse des dictons

FermerLe saviez-vous ?

FermerLes news du monde

FermerLe coin des vidéos


Derniers billets
Actualités en France

4 mai : le retour de l' hiver en France  -  par FT

Intempéries sur la France : neige à très basse altitude et gros coup de mer en Mediterranée

Des vagues de 6 mètres sur la Côte d'Azur, de la neige en rafale sur le sud-Ouest et le Massif Central... en plein mois de mai, l'hiver a refait une offensive surprise ce mardi dans le sud de la France.

De la neige en Ardèche, en Auvergne et dans les Pyrénées, des rafales de vent atteignant les 120 km/h dans l'Hérault, des vagues de 6 mètres sur le littoral méditerranéen du Var aux Alpes-Maritime, la météo fait des siennes ce mardi dans le sud de la France qui grelotte. Après un mois d'avril sec et chaud, surtout dans ces derniers jours, l'hiver semblait pourtant loin.

 

«Mais qu'il fasse une dernière offensive à cette période de l'année, n'a rien d'exceptionnel», d'après Pierre Bouzeran, prévisionniste à Météo France. L'Aude, les Pyrénées-Orientales, l'Ariège et la Principauté d'Andorre ont été placés sous vigilance orange.

 

 

23 000 foyers privés d'électricité dans l'Ariège

 

575x385 1629478 0 c448 ill-1346601-83ad-neigestflour
Dans le Massif Central, il a neigé une grande partie de la journée notamment sur l’A75 qui relie Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) à Montpellier dans le secteur du col de La Fageolle. Le site
Bison Futé déconseille aux poids lourds de emprunter cet axe. Le déneigement était en cours en fin d'après-midi et la circulation se faisait sur une seule voie dans les deux sens.  La plus grande prudence est recommandée aux automobilistes. Et ce d'autant que «ces précipitations arrivent alors que la plupart des particuliers ont enlevé leurs pneus neige, ce qui complique la conduite», a indiqué un agent du CRICR.

 

En Haute-Loire, on a compté jusqu'à 15 cm de neige dans la matinée mardi. De nombreux poids lourds étaient bloqués dans la matinée. «On n'avait pas eu de chutes aussi importantes et continues en mai depuis 2005», explique Michel Bernard, chef de la gestion des routes de ce département où de nouvelles chutes sont attendues. En Ardèche, la neige est tombée à Annonay et sur le col de l'Escrinet (787 mètres d'altitude), mais les routes départementales concernées ont pu être dégagées rapidement.

 

Dans le Sud-Ouest, il a neigé mardi sur la ville historique de Carcassonne (Aude), un phénomène rare pour la saison qui a surpris beaucoup de monde et causé des difficultés de circulation et des coupures d'électricité. Dans les Hautes-Pyrénées, une température d'un degré Celsius a été enregistrée à la station météo de l'aéoroport Tarbes-Ossun-Lourdes, un record pour cette saison depuis la création de la station en 1946, a indiqué un prévisionniste. La couche de neige est telle que les chaînes sont obligatoires pour les voitures provenant des Pyrénées-Orientales et de l'Ariège et se dirigeant vers Andorre.

 

La Principauté tout comme l'Ariège ont été placés en vigilance orange mardi

en milieu d'après-midi, en raison909451 neige-a75 du  risque d'avalanches et de vents violents. Cette alerte est valable jusqu'à mercredi 13 heures. La préfecture de Foix a mis en garde de chutes d'arbres et de lignes électriques ou téléphoniques. Dans ce département, 23 000 foyers étaient privés d'électricité selon ERDF (Electricité Réseau distribution de France). La compagnie envisage un retour à la normale en 48 heures. Dans les Pyrénées-Orientales, le Col du Puymorens est totalement fermé à la circulation. La situation ne devrait pas s'améliorer dans les prochaines heures. Selon Météo France, «il devrait tomber 40 à 60cm supplémentaires à 1 800m» jusqu'à mercredi matin.

 

Un homme blessé par la chute d'une branche dans l'Aude

 

 A ces chutes de neige, s'ajoute la tramontane qui souffle en rafales. Certaines ont dépassé les 120 km/h au Cap Béar, près de la frontière franco-espagnole. Le vent d'Ouest devait encore se renforcer dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales, avant une accalmie dans la nuit. Ces deux départements ont ont été placés en vigilance orange, en raison des vents violents. L'aéroport de Perpignan a été fermé vers 16 heures à cause de la violence des bourrasques. A Montpellier, dans le département voisin de l'Hérault, plusieurs vols à destination ou en provenance d'Orly et Roissy ont été annulés. A Narbonne (Aude), un homme circulant en voiture a été sérieusement blessé par la chute d'une branche.


Exceptionnel «coup de mer» sur le littoral azuréen

tmp 1008«

Un appel à la prudence» a été lancé par la préfecture du Var en raison de «très fortes vagues» et d'un «phénomène de surcôte attendus sur le littoral des départements des Alpes-Maritimes, du Var et des Bouches-du-Rhône, «principalement entre La Ciotat et Menton». La préfecture des Alpes-Maritime a annoncé en fin de journée que des vagues de 6 mètres avaient frappé tout le littoral azuréen, occasionnant d'importants dégâts matériels, sans faire de victime.

«Une élévation temporaire du niveau de la mer pouvant submerger certaines parties du littoral», précise la préfecture. Comme celle des Alpes-Maritimes, elle a demandé «aux maires du littoral de restreindre, et si besoin, interdire la circulation des voitures sur les routes littorales exposées. L'accès aux plages et aux sentiers du littoral est soit déconseillé, soit interdit», selon «Nice-Matin». 

«Il y a eu un très gros coup de mer cet après-midi, qui a provoqué d'énormes dégâts matériels sur les installations des plagistes, mais il n'y a aucun disparu»,  a affirmé Christophe Marx, directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes. Une personne a eu une jambe fracturée à Eze, après avoir été entraînée par la mer alors qu'elle faisait des exercices dans une salle de musculation sur la plage.
 

Les maires de Nice et de Cannes Christian Estrosi (UMP) et Bernard Brochand (UMP) ont demandé le classement de leurs communes en zone de catastrophe naturelle, afin de réduire les délais d'indemnisation des personnes touchées.

 

nice

  Sources :leparisien.fr, nicematin.fr



Quelques mois de mai parfois frisquets



3 mai 2004 : 13°C sur les plages du Roussillon (neige importante en montagne au-dessus de 900m).
3-4 mai 2002 : 8°C à Grenoble
7 mai 1997 : chutes de neige en plaine sur le Poitou, les Pays-de-la-Loire et vers Tours (4 cm)
3 mai 1996 : 6°C à Boulogne-sur-Mer
16 mai 1996 : 7°C à Lille
4 mai 1991 : 8°C à Agen et au Mans ; neige à basse altitude sur les massifs.
4-7 mai 1987 : 2°C à Mende, 5°C à Clermont-Ferrand, 6°C à Saint-Girons, Lyon ou
Dijon, 7°C à Toulouse ; pluie et neige mêlées au Nord et neige à très basse altitude en montagne.
4-11 mai 1985 : pas plus de 2°C à Aurillac ou Millau, 7°C à Albi, 10°C à Sète ; 1 cm de neige à St-Girons (411m).
20 mai 1983 : 10°C à Biarritz
13 mai 1972 : 9°C à Bordeaux
12 mai 1966 : 6°C à Tarbes
21-23 mai 1955 : flocons jusqu'en plaine et gelées tardives dans le Nord-Ouest
1er mai 1949 : 7,4°C à Carcassonne et 9,2° à Perpignan
1er mai 1945 : épisode neigeux sur de nombreuses régions (6 cm à Paris) après une vague de chaleur exceptionnelle en avril 1945.
18 mai 1935 : 6°C à Paris, beaucoup de neige en Angleterre et dans le Nord-Ouest.

Publié le 10/05/2010 @ 16:03  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 
Archives
08-2017 Septembre 2017 10-2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
^ Haut ^