Vous êtes ici :   Accueil » Blog Météo
Blog Météo
Tous les billets

Intempéries sur la France : neige à très basse altitude et gros coup de mer en Mediterranée

Des vagues de 6 mètres sur la Côte d'Azur, de la neige en rafale sur le sud-Ouest et le Massif Central... en plein mois de mai, l'hiver a refait une offensive surprise ce mardi dans le sud de la France.

De la neige en Ardèche, en Auvergne et dans les Pyrénées, des rafales de vent atteignant les 120 km/h dans l'Hérault, des vagues de 6 mètres sur le littoral méditerranéen du Var aux Alpes-Maritime, la météo fait des siennes ce mardi dans le sud de la France qui grelotte. Après un mois d'avril sec et chaud, surtout dans ces derniers jours, l'hiver semblait pourtant loin.

 

«Mais qu'il fasse une dernière offensive à cette période de l'année, n'a rien d'exceptionnel», d'après Pierre Bouzeran, prévisionniste à Météo France. L'Aude, les Pyrénées-Orientales, l'Ariège et la Principauté d'Andorre ont été placés sous vigilance orange.

 

 

23 000 foyers privés d'électricité dans l'Ariège

 

575x385 1629478 0 c448 ill-1346601-83ad-neigestflour
Dans le Massif Central, il a neigé une grande partie de la journée notamment sur l’A75 qui relie Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) à Montpellier dans le secteur du col de La Fageolle. Le site
Bison Futé déconseille aux poids lourds de emprunter cet axe. Le déneigement était en cours en fin d'après-midi et la circulation se faisait sur une seule voie dans les deux sens.  La plus grande prudence est recommandée aux automobilistes. Et ce d'autant que «ces précipitations arrivent alors que la plupart des particuliers ont enlevé leurs pneus neige, ce qui complique la conduite», a indiqué un agent du CRICR.

 

En Haute-Loire, on a compté jusqu'à 15 cm de neige dans la matinée mardi. De nombreux poids lourds étaient bloqués dans la matinée. «On n'avait pas eu de chutes aussi importantes et continues en mai depuis 2005», explique Michel Bernard, chef de la gestion des routes de ce département où de nouvelles chutes sont attendues. En Ardèche, la neige est tombée à Annonay et sur le col de l'Escrinet (787 mètres d'altitude), mais les routes départementales concernées ont pu être dégagées rapidement.

 

Dans le Sud-Ouest, il a neigé mardi sur la ville historique de Carcassonne (Aude), un phénomène rare pour la saison qui a surpris beaucoup de monde et causé des difficultés de circulation et des coupures d'électricité. Dans les Hautes-Pyrénées, une température d'un degré Celsius a été enregistrée à la station météo de l'aéoroport Tarbes-Ossun-Lourdes, un record pour cette saison depuis la création de la station en 1946, a indiqué un prévisionniste. La couche de neige est telle que les chaînes sont obligatoires pour les voitures provenant des Pyrénées-Orientales et de l'Ariège et se dirigeant vers Andorre.

 

La Principauté tout comme l'Ariège ont été placés en vigilance orange mardi

en milieu d'après-midi, en raison909451 neige-a75 du  risque d'avalanches et de vents violents. Cette alerte est valable jusqu'à mercredi 13 heures. La préfecture de Foix a mis en garde de chutes d'arbres et de lignes électriques ou téléphoniques. Dans ce département, 23 000 foyers étaient privés d'électricité selon ERDF (Electricité Réseau distribution de France). La compagnie envisage un retour à la normale en 48 heures. Dans les Pyrénées-Orientales, le Col du Puymorens est totalement fermé à la circulation. La situation ne devrait pas s'améliorer dans les prochaines heures. Selon Météo France, «il devrait tomber 40 à 60cm supplémentaires à 1 800m» jusqu'à mercredi matin.

 

Un homme blessé par la chute d'une branche dans l'Aude

 

 A ces chutes de neige, s'ajoute la tramontane qui souffle en rafales. Certaines ont dépassé les 120 km/h au Cap Béar, près de la frontière franco-espagnole. Le vent d'Ouest devait encore se renforcer dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales, avant une accalmie dans la nuit. Ces deux départements ont ont été placés en vigilance orange, en raison des vents violents. L'aéroport de Perpignan a été fermé vers 16 heures à cause de la violence des bourrasques. A Montpellier, dans le département voisin de l'Hérault, plusieurs vols à destination ou en provenance d'Orly et Roissy ont été annulés. A Narbonne (Aude), un homme circulant en voiture a été sérieusement blessé par la chute d'une branche.


Exceptionnel «coup de mer» sur le littoral azuréen

tmp 1008«

Un appel à la prudence» a été lancé par la préfecture du Var en raison de «très fortes vagues» et d'un «phénomène de surcôte attendus sur le littoral des départements des Alpes-Maritimes, du Var et des Bouches-du-Rhône, «principalement entre La Ciotat et Menton». La préfecture des Alpes-Maritime a annoncé en fin de journée que des vagues de 6 mètres avaient frappé tout le littoral azuréen, occasionnant d'importants dégâts matériels, sans faire de victime.

«Une élévation temporaire du niveau de la mer pouvant submerger certaines parties du littoral», précise la préfecture. Comme celle des Alpes-Maritimes, elle a demandé «aux maires du littoral de restreindre, et si besoin, interdire la circulation des voitures sur les routes littorales exposées. L'accès aux plages et aux sentiers du littoral est soit déconseillé, soit interdit», selon «Nice-Matin». 

«Il y a eu un très gros coup de mer cet après-midi, qui a provoqué d'énormes dégâts matériels sur les installations des plagistes, mais il n'y a aucun disparu»,  a affirmé Christophe Marx, directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes. Une personne a eu une jambe fracturée à Eze, après avoir été entraînée par la mer alors qu'elle faisait des exercices dans une salle de musculation sur la plage.
 

Les maires de Nice et de Cannes Christian Estrosi (UMP) et Bernard Brochand (UMP) ont demandé le classement de leurs communes en zone de catastrophe naturelle, afin de réduire les délais d'indemnisation des personnes touchées.

 

nice

  Sources :leparisien.fr, nicematin.fr



Quelques mois de mai parfois frisquets



3 mai 2004 : 13°C sur les plages du Roussillon (neige importante en montagne au-dessus de 900m).
3-4 mai 2002 : 8°C à Grenoble
7 mai 1997 : chutes de neige en plaine sur le Poitou, les Pays-de-la-Loire et vers Tours (4 cm)
3 mai 1996 : 6°C à Boulogne-sur-Mer
16 mai 1996 : 7°C à Lille
4 mai 1991 : 8°C à Agen et au Mans ; neige à basse altitude sur les massifs.
4-7 mai 1987 : 2°C à Mende, 5°C à Clermont-Ferrand, 6°C à Saint-Girons, Lyon ou
Dijon, 7°C à Toulouse ; pluie et neige mêlées au Nord et neige à très basse altitude en montagne.
4-11 mai 1985 : pas plus de 2°C à Aurillac ou Millau, 7°C à Albi, 10°C à Sète ; 1 cm de neige à St-Girons (411m).
20 mai 1983 : 10°C à Biarritz
13 mai 1972 : 9°C à Bordeaux
12 mai 1966 : 6°C à Tarbes
21-23 mai 1955 : flocons jusqu'en plaine et gelées tardives dans le Nord-Ouest
1er mai 1949 : 7,4°C à Carcassonne et 9,2° à Perpignan
1er mai 1945 : épisode neigeux sur de nombreuses régions (6 cm à Paris) après une vague de chaleur exceptionnelle en avril 1945.
18 mai 1935 : 6°C à Paris, beaucoup de neige en Angleterre et dans le Nord-Ouest.

Publié le 10.05.2010 @ 16:03  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Déjà des conséquences du changement climatique


Le réchauffement climatique a déjà bien des conséquences sur la planète en particulier sur les populations les plus fragiles et les pauvres du monde. On estime à 300 000 morts par an l' impact de celui-ci. Ce chiffre est issu d' un rapport publié lors du Forum humanitaire mondial. Il coûterait 90 milliards d' euro chaque année. Cette enquête estime encore qu' à l' horizon de 2030, donc demain si l' on peut dire on pourrait enregistrer jusqu' à 1 million de morts par an dues au réchauffement avec un coût de 300 millions de dollars. Ce ne serait pas forcément dû proprement dit aux catastrophes naturelles mais plutôt à l' environnement qui se dégraderait énormément entrainant diverses conséquences comme un accroissement de la malnutrition. Les populations les plus pauvres selon encore cette enquête ( environ 325 millions de personnes) sont les plus touchées alors qu' elles émettent le minimum de CO2.  Le Bangladesh fait partie des pays qui subiront le plus d' impacts des conséquences du réchauffement faisant face régulièrement à des inondations, des cyclones et du côté de l' Ouganda la sécheresse de plus en plus fréquente mettra à mal les cultures. Enfin parmi les zones les plus touchées on peut citer des îles du Pacitique ou dans les Caraîbes qui pourraient purement et simplement être rayées des cartes en raison de l' éluévation du niveau de la mer. Les côtes européennes pourraient être touchées dans une moindre mesure par ce dernier phénomène. L' Europe du sud quant à elle pourrait être confrontée à des périodes de sécheresse en hausse.
Publié le 10.05.2010 @ 16:03  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Mai 1928 : entre neige et grêle

Le mauvais temps sévit sur la France en cette première quinzaine de mai en 1928. Le soir du 6 mai la région d' Auxerre subit un important orage de grêle. Dans  le secteur de Meneteau la couche de grêle est telle que le lendemain matin elle figure encore au sol.  Ce soir-là les orages touchèrent aussi Lamalou. La foudre tomba sur le clocher de Caussin-Lojouls qui fut détruit. Le jour du 8 mai de violents orages causent des dégâts aux vignobles de l' Hérault. Ils sont accompagnés de grêle et toucheront de nombreuses communes. Ce jour-là la région de Pau est aussi touchée. Là encore de violents orages de grêle ravagèrent plusieurc communes des cantons d' Arudy, Monein, Oloron et Navarrenx endommageant principalement les vignes et les arbres fruitiers. 

Après la grêle, voici le retour de la neige et du froid lors de l' arrivée des Saints de Glace. Le froid est vit et la neige tombe sur les hauteurs des Vosges le 9 mai. Neige et froid intense aussi dans la Loire : une température hivernale sévit sur toute la région où la pluie tombe sans discontinuer. La neige est tombée sur le Pilat et sur toutes les montagnes du Forez. Le froid est intense comme aux plus mauvais jours de l' hiver. A Paris la fraicheur qui demeure supportable est subite et succède à des journées chaudes et orageuses.En revanche  la température est glaciale dans le Centre du pays où les monts du Forez ont repris leur blanche parure d' hiver.  Il a neigé également toute la journée à Metz et dans toute la Moselle. A Toulon et sur les côtes de provence le msitral souffle en tempête. A Draguignan et dans les environs, des chutes de grêle se sont produites, provoquant d' importants dégâts dans la campagne.

Le 10 mai le froid et la neige qui sévissent depuis déjà 2 jours ( comme dans l' Est) se maintiennent dans le nord et le midi. A Belfort la neige est tombée à plusieurs reprises. Elle atteignait déjà une certaine épaisseur sur les montagnes entourant la trouée de Belfort. A Avignon après une quinzaine de journées pluvieuses la température s' est sensiblement refroidie. On redoutait des gelées nocturnes. A Bar le Duc la neige est tombée suivie d' averses de grêle. A Chaumont, on a signalé également des chutes de neige qui ont endommagé vergers et cultures maraichères. La gelée a occasionné de sérieux dégâts dans les régions de Pouilly sur Loire et de Cosne dans la Nièvre.

Le 11 mai le froid se généralise à plusieurs régions du nord. Il endommage les cultures. On signale des gelées dans l' Ain, dans le Mâconnais où le thermomètre  a marqué -2°. Dans l' Allier, dans le Rhône les gelées sont marquées. On a enregistré -5° à Tarare et dans les Hautes Alpes.

Les Saints de Glace font parler d' eux cette année-là et c' est un véritable coup de froid qui s' est installé sur la plupart des régions de France. Le 12 mai le froid sévit dans les Ardennes et la neige est tombée en abondance, notamment à Thilay où les branches d' arbres ployaient sous le poids de cette neige lourde. La gelée s' est fait sentir en de nombreux endroits et particulièrement dans la région de Novion-Porcien. A Beauvais le thermomètre est descendu jusqu' à -3° et la glace a détruit une quantité de jeunes plantes. Les pommes de terre ont particulièrement souffert. A chalon sur Saône le mercure affiche -2° au petit matin et la gelée a fait de très nombreux dégâts  dans les champs de pommes de terre, de haricots et de fraises et dans les jardins et vergers. Par endroits et surtout dans la vallée de la Dheune des vignes furent atteintes. A Amiens c' est la foudre qui est tombée à Picquigny, détruisant un atelier de cardage et un stock de coton à la filature. Les dégâts atteignaient le million. En Auvergne, le mercure a chuté jusqu' à -2°. Vignes et verges ont beaucoup souffert dans la Limagne. Même désastre dans la Loire où le froid se poursuit. Les mirabelliers de la région de Nancy ont été atteints par le froid nocturne : dans le Barrois les récoltes printanières furent compromises. A Metz le mercure a marqué -3° au cours de la nuit. Dans les Hautes Alpes on signale de nombreuses chutes de neige alors que près de Briançon un cantonnier occupé à déblayer la neige sur la route de la Grave au Lautaret fut victime d 'une congestion causée par le froid.


Publié le 10.05.2010 @ 16:03  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Orage violent sur Toulouse avec rafale de vent , grêle. Rues transformées en rivière


 
Publié le 08.05.2010 @ 21:26  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Les news du monde : mai 2010


25 mai : les inondations font 115 morts dans le sud de la Chine


Un article du Nouvel Obs en temps réel : http://tempsreel.nouvelobs.com/

 

PEKIN (AP) — Des inondations provoquées par de fortes tempêtes ont fait 115 morts dans le sud de la Chine, alors que 21 personnes sont portées disparues.

Des équipes de secours ont été dépêchées dans la région pour aider les 685.000 personnes évacuées après les inondations qui ont causé pour 2,2 milliards de dollars de dégâts, selon un communiqué diffusé par le ministère des Affaires civiles.

 

Un responsable des services de l'eau de la province de Hunan a précisé mardi que le pire était sans doute passé. "Les pluies étaient plutôt importantes, mais maintenant, le temps s'améliore", a déclaré M. Chen, qui a simplement donné son nom.

La saison des pluies, qui a débuté ce mois-ci en Chine, fait suite à la pire sécheresse que le sud du pays ait connu en un siècle. Elle a touché 61 millions de personnes, laissant des millions d'habitants sans eau potable depuis l'an dernier.

 

Les inondations ont touché 13 provinces, dont celles de Guangdong, Sichuan et Zhejiang, et endommagé plus de 80.000 habitations. Plus de 10 millions de personnes ont été concernées, selon les services de contrôle des inondations.

AP

****************************************************************


15 mai : Pluies torrentielles au Kénya


Un article du Figaro : http://www.lefigaro.fr/

 

Les pluies torrentielles qui s'abattent sur le Kenya depuis plusieurs semaines ont fait 77 morts, et elles menacent désormais de faire déborder les barrages du pays, a prévenu aujourd'hui le gouvernement qui a lancé un appel à évacuation.

"En raison des fortes pluies attendues, nous redoutons que les barrages ne se remplissent et débordent dans les deux prochains jours", a prévenu le porte-parole du gouvernement, Alfred Mutua, dans un message sur internet. Les familles habitant à proximité des principales rivières du pays sont invitées à évacuer les lieux sans tarder, a-t-il ajouté.

 

Au moins 77 personnes ont été tuées depuis le début de la saison des pluies début mars, et près de 10.000 foyers ont déjà été évacués, a indiqué le porte-parole.
La météo nationale a prévenu que des pluies exceptionnellement fortes, même pour cette saison humide, dureraient au moins jusqu'à la fin de la semaine.

 

La Croix Rouge nationale a de son côté lancé un appel à la générosité pour venir en aide à 128.000 personnes en situation de détresse. Ces fortes pluies ont des conséquences particulièrement sévères pour toutes les parties du pays qui, paradoxalement, viennent de connaître plusieurs saisons successives de sécheresse, ce qui atténue les capacités d'absorption des sols. 1,2 million de personnes doivent encore bénéficier d'une aide d'urgence en raison de la sécheresse de l'an dernier, selon la Croix Rouge.

AFP

***************************************

Mercredi 5 : Le sud de l' Inde est confronté à une importante sécheresse. Les habitants en sont réduits au système D pour s' approvionnser en eau alors qu' une intense sécheresse frappe toute la région. Les températures estivales dépassent allègrement les 40° à quelques jours du début de la mousson.
Publié le 07.05.2010 @ 22:00  | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut
Rubriques

Déplier Fermer Le coin des vidéos

Déplier Fermer Les news du monde

Déplier Fermer Le saviez-vous ?

Déplier Fermer Analyse des dictons

Déplier Fermer Reportages photos 2007-2010

Déplier Fermer Réchauffement climatique

Déplier Fermer Livres météo et sciences

Déplier Fermer L' édito du vendredi

Déplier Fermer Chroniques du passé

Déplier Fermer Au fil de l' Ain

Déplier Fermer Actualités en France

Derniers billets
Calendrier du blog
12-2017 Janvier 2018
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31