Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------






Actus météo

C'est la rentrée !

L'été météorologique vient tout juste de s'achever avec l'arrivée de ce mois de septembre. Dans la seconde quinzaine de ce mois, nous reviendrons en détails sur cet été 2014 au travers du traditionnel bilan, un été à oublier tant il n'a pas tenu les promesses que l'on attendait de lui si ce n'est cette bonne entame avec ce beau mois de juin que l'on avait évoqué. Et qui fut le plus chaud des trois mois estivaux.  Et comme c'est souvent le cas, ce mois de septembre débute sous le soleil après parfois quelques nappes de brouillard et une douceur qui va aller en augmentant puisque pour jeudi on attend des niveaux dignes d'un plein mois d'août. On pourra ainsi parler d'un temps estival. Il faut juste supporter un peu de fraicheur matinale avec à peine 10 à 11° localement ce matin dans nos plaines. En journée, ce sera donc agréable. Il semble que ces conditions climatiques stables puissent se maintenir au moins jusqu'en fin de semaine.

-------------------------------------------------------------------------

Les dernières tendances saisonnières de l'automne et de l'hiver


L'automne qui ocmmence donc bien s'annoncerait plutôt doux et humide sur notre région au vu des derniers modèles mais on peuyt tout de même s'attendre à des disparités mensuelles et décadaires. Pour la suite, les grandes tendances envisagent un hiver assez standard, donc plus marqué que le précédent quui fut assez doux mais pour l'heure il ne ressort pas d'anomalie particulière.

Septembre : un mois de saison, plutôt doux mais encore assez humide avec des épisodes orageux surtout en seconde quinzaine. La première décade serait assez chaude, ce qui se confirme pour le moment. La deuxième décade serait plus instable et plus fraiche avant le retour du beau temps en fin de mois. De forts épisodes orageux pourraient toucher  la Drôme et le sud de l'Ardèche.

Octobre : plutôt beau et plus sec, avec des températures de saison. La première quinzaine pourrait offrir une prédominance anticyclonique donc  une tendance de temps stable, parfois avec des brouillards matinaux. Par ciel clair, les nuits pourraient être relativement fraîches. La seconde quinzaine pourrait tout de même devenir plus perturbée avec de bons passages pluvieux.

Novembre : très perturbé, venté, doux et humide. De fréquentes perturbations balaieront notre région dans un flux souvent orienté au secteur sud-ouest.  Quelques coups de fraicheur avec du Mistral pourraient s'intercaler entre ces différentes perturbations. La fin du mois pourrait voir survenir la première vague de froid du début d'hiver et des chutes de neige à basse ou moyenne altitude sur nos reliefs comme en novembre de l'année dernière.

Et ce prochain hiver ? : pour le moment, il n'y a pas d'évènement dominateur en vue pour l'hiver qui suivra. On peut donc penser que l'on sera en face d'un hiver dit normal à tendance humide et plus froid que le précédent mais sans excès. La neige pourrait donc être conséquente dans les stations de sports d'hiver avec de fréquents épisodes. Les périodes de froid pourraient être plus nombreuses que l'hiver dernier. Décembre pourrait être le mois de cet hiver le plus froid mais aussi le plus sec. De bonnes gelées matinales mais un soleil assez présent; un temps plutôt calme donc. Avec janvier, on repartirait dans le perturbé donc plus humlide mais aussi plus doux avec tendance au flux de SO. Février et mars seraient quant à eux des mois dans les normales mais l'échéance est encore bien lointaine. En conclusion, pour le moment, il n'y a pas d'hiver très rigoureux à craindre.

-------------------------------------------------------------------------

Ain : une recharge inattendue des nappes en plein été.

Après cet été très arrosé, il est bon de faire le point de la situation des ressources en eau dans le département de l'Ain à la sortie du mois de juillet.


La nappe du Pays de Gex maintient sa tendance à la baisse sur tout juillet . Les niv eaux fléchissent lentement, en gardant des valeurs élevées pour la saison (à peine inférieures aux hautes eaux décennales). En période habituelle de vidange, la situation relative n'évolue pas par rapport au mois précédent.

La nappe des alluvions de la plaine du Rhône reprend du volume sur le dernier mois (après une brève vidange). La recharge des abondantes précipitations contribue à maintenir de hauts niveaux en juillet, en légère progression, à hauteur des hautes eaux presque décennales pour la saison. La situation relative n'évolue cependant pas.

La nappe des dépôts plio-quaternaires de la Dombes-Bresse poursuit sa vidange. Les niveaux baissent progressivement, avec un relèvement tardif dans les secteurs les plus réactifs (recharge liée aux abondantes pluies). Ils restent très hauts pour la saison (supérieurs aux hautes eaux décennales). La situation relative n’évolue pas par rapport au mois précédent.

La nappe des cailloutis de la Dombes prolonge sa tendance à la baisse durant le dernier mois.
Ses niveaux fléchissent lentement, en restant toujours très hauts pour la saison (fréquence de hautes eaux décennales). La situation relative n'évolue pas.

La nappe des alluvions fluvio-glaciaires de la plaine de l'Ain repart à la hausse. Ses niv eaux progressent quasiment en continu, pour atteindre de très hauts niveaux pour la saison (>fréquence décennale). Cette dynamique inhabituelle contribue à améliorer la situation relative de la nappe par rapport au mois précédent.

Les nappes des calcaires karstiques et dépôts glaciaire du Jura et Bugey repartent à la hausse.
Leurs niveaux restent ou remontent au-dessus des valeurs médianes de saison. Leur situation relative s’améliore.

La nappe des alluvions de la Saône repart à la hausse de façon importante sur le mois de juillet.
Ses niveaux montent au-dessus de très hautes valeurs (historiques pour la saison), supérieures aux hautes eaux décennales. La situation relative n’évolue pas.


---------------------------------------------------------------

En bref

D'importantes précipitations oont touché mardi dernier la région du Haut Giffre en Haute Savoie. Sur les hauteurs de Samoêns, ila plu sans discontinuer pendant plus de 15 heures, faisant gonfler les nombreuses cascades du cirque du Fer à Cheval. De l'autre côté de la frontière, en Suisse, les cumuls ont aussi été importants localement où l'on a relevé parfois jusqu'à 50 millimètres. Le calme est revenu dans la soirée.

------------------------------------------------------------------------

Tourisme régional en berne cet été

Tout comme la météo de cet été, la saison touristique a plutôt été en berne dans la région et sur la majeure partie de notre pays. Le bilan n’est pas très flatteur. Même si nous n’avons pas encore de chiffres complets pour notre département de l’Ain, les très mauvaises conditions météo du mois de juillet ont largement impacté l’activité touristique. A la mi-saison, l’Observatoire local recensait que 6 professionnels sur dix étaient satisfaits de la fréquentation de leur établissement au cours du mois de juillet contre près de 8 l’an passé. Le taux moyen d’occupation des hébergements dans l’Ain a chuté de 8 points par rapport à juillet 2013. Les visites de sites touristiques et de musées ont eu largement la côte, au détriment des piscines, plans d’eau et rivières comme l’Ain, trop souvent à des niveaux dignes d’automne. On note aussi que 37 % des professionnels constatent une baisse de la clientèle internationale par rapport à 2013. Comme l’été dernier, les touristes étrangers ont été pour la plupart Néerlandais, Belges et Allemands. La durée des séjours quant à elle est tout de même restée plutôt stable pour près de 50 % des cas même dans les campings on relève un certain recul logique vu la météo. Au début du mois d’août, la situation restait délicate dans le département où 58 % des structures d’hébergements n’étaient pas satisfaites de l’état des réservations.

Au niveau régional cette fois-ci, seuls 55 % des professionnels considèrent avoir connu une bonne fréquentation de leur établissement. Ce qui est au final plutôt bon quand on sait que 53 % d’entre eux jugeaient cette fréquentation en recul par rapport à 2013 sur la même période. Le taux d’occupation est en baisse par rapport aux saisons précédentes où les hébergements ont été remplis à un peu plus de la moitié de leur capacité avec 55 % contre 58 % en 2013 et 61 % en 2012. Tout cela est bien sûr dû au temps pourri notamment en juillet avec trois fois plus de pluie que la normale. Août fut un peu mieux avec beaucoup moins d’eau mais avec des températures trop faibles par rapport aux normales saisonnières. Ce dernier mois d’été moins humide a quelque peu permis d’éviter le naufrage en compensant quelque peu le mois de juillet puisque l’on relève 62 % de bonne fréquentation contre seulement 47 % en juillet. Il n’empêche que le résultat sur tout l’été est décevant globalement pour les professionnels.

A Lyon, les piscines ont enregistré un recul de 26 % du nombre des entrées. Même constat du côté du lac des Sapins à Cublize qui a constaté une diminution de plus de 50 % de sa fréquentation. Les entrées dans les parcs ont aussi baissé par rapport à l’année précédente même si le syndicat national des exploitants de parcours aventures constate un meilleur mois d’août. Les terrasses des cafés et des brasseries ont-elles aussi eu du mal à faire le plein de clients où on estime une perte d’activité de 15 à 30 % alors que la saison estivale représente 45 % de leur chiffre d’affaires de l’année. Le recrutement de nombreux saisonniers pour répondre à la demande a plombé encore davantage les chiffres. Et la perte d’argent s’est donc accentuée avec un temps le plus souvent humide. Il n’y a que les structures intérieures qui ont pu se réjouir de cette météo laborieuse dont les cinémas lyonnais qui ont vu les ventes de places progresser de 15,6 %. Le musée Miniatures et Cinéma de Lyon a carrément vu sa fréquentation augmenter de 24 % par rapport à l’été 2013.

 

^ Haut ^