Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------
 
 





Actus météo

Un chaud 7 septembre dans l'Ain.

photonews/soleilchaud.jpgL'automne météorologique a débuté il y a une petite semaine mais les conditions demeurent toujours aussi sèches et estivales sur l'Ain et sa région avec toujours des bouffées chaudes remontant de la péninsule ibérique. Si les niveaux enregistrés n'ont pas le niveau constaté au pays basque notamment, on est tout de même encore largement au-dessus des normales saisonnières pour un début septembre. Et le vent de sud a fait monter le thermomètre quasiment un peu partout en plaine au-dessus de la barre des 30° au point que l'on a enregistré un record de chaleur journalier pour un 7 septembre avec 31,6° relevé à la station d'Ambérieu en Bugey soit près de 8° de plus que les normales. A l'inverse, le 7 septembre 1963 le mercure atteignait péniblement les 13,4° !.  En tout cas aujourd'hui, il n'avait pas aussi chaud à cette date depuis plus de 60 ans puisque le dernier record remonte à 1953 avec 30,3°. Ce record fait suite à tous ceux qui ont été égalés ou battus à la fin du mois d'août dernier. Partout, ce mercredi n'avait pas vraiment des allures automnales avec encore pas mal de bronzette sur les bords de l'Ain où le mercure a grimpé jusqu'à 30,4° à Pont d'Ain ( un record également ici aussi depuis les relevés en 1985) et où les canoës continuent à fonctionner sur l'une des plus belles rivières de France. On a également relevé 30° à St Etienne du Bois, 30,3° à Viriat, 30,8° à Briord, 30,1° sur Bellegarde, 30,3° à Belley, 29,8° à Arbent, 29,7° à Ceyzériat, 28,6° à Léaz. On respirait un peu mieux dans le pays de Gex avec tout de même 27,5° à Cessy ou bien dans le Valromey ( 27° sur Sutrieu). Depuis 1948, c'est ainsi la 22e année sur 68 où les maximales dépassent la barre des 30° pour un mois de septembre, soit donc une moyenne d'une année sur trois. Mais en nombre de jours, les records sont encore bien éloignés pour le moment avec pas moins d'un total de 10 en 1949 qui détient d'ailleurs le record absolu de chaleur pour un mois de septembre avec 35,4° le 5. On citera encore 6 jours en 1987 ou bien 8 jours en 1961.

Pas d'eau encore en vue  : Dans les jours à venir, les maximales devraient un peu baisser mais demeureront très agréables pour la saison. Et toujours pas de véritables pluies à l'horizon, tout au plus quelques averses ce samedi. Il va falloir continuer à arroser les tomates !. L'excédent depuis le début de l'année, en réalité depuis ce premier semestre s'amenuise de plus en plus au fil des semaines avec un été qui fut parmi les plus secs enregistrés dans le département ( nous y reviendrons prochainement dans le bilan). Alors que l'on pensait s'en éviter cette année, deux lâchers d'eau ont été décidés en quasi urgence sur la rivière d'Ain  fin août. Et si la situation perdure, on espère que l'on ne procèdera pas à un 3e lâcher. Ce qui serait exceptionnel. En cette période de l'année, les eaux devraient notamment commencer à devenir moins chaudes.


----------------------------------------------------------------------


photonews/feu.jpgAlerte rouge à l'ambroisie dans la région

Les prochains jours seront encore difficiles pour les allergiques aux pollens d'ambroisie. Les pollens de graminées s'accrochent encore sur l'ensemble du territoire mais ne seront plus responsables que d'un risque d'allergie très faible à faible. Les pollens d'ortie (urticacées) plus nombreux ne gênent et gêneront que peu les allergiques.

Les pollens d'ambroisie seront, eux, au sommet de leur période de dispersion. Tant que le soleil sera présent, ces pollens envahiront les principales zones d'infestation et se répandront sur tous les territoires adjacents. Le risque associé à ce pollen sera maximal sur la vallée du Rhône de Lyon à Montélimar, sur le Dauphiné et sur le Nivernais, il sera élevé d'Avignon à Chalon sur Saône et moyen du Sud de la Franche Comté jusqu'à Bourges. A noter aussi, de grandes quantités de pollens d'ambroisie sur la Charente et le Nord du Périgord, le risque d'exposition de cette zone est élevé, toute personne sensibilisée aux pollens d'ambroisie sera gênée.

Les allergiques aux pollens d'ambroisie doivent maintenir leur vigilance et poursuivre leur traitement.

 

^ Haut ^