Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------






Actus météo

tempete06032017.jpgEncore quelques centaines de foyers privés de courant dans le département

La tempête a durement frappé notre département hier après-midi et s'est arrêté en fin de soirée sur la majeure partie des secteurs. De nombreuses coupures ont été liées à ces rafales et pas moins de 330 agents d’Enedis ( au niveau de la région) étaient mobilisés toute la soirée pour permettre un diagnostic des incidents sur le réseau électrique. Au plus fort des dommages, l’Ain a enregistré à 18 h hier jusqu’à 12000 foyers privés de courant dans divers endroits. Les coupures et micro coupures parfois comme sur Pont d’Ain furent provoquées par la chute d’arbres ou de branches sur différentes lignes. Parmi les régions touchées, il y avait Gex, Peronnas où le collège et la maison familiale de la Vernée sont restées une bonne partie de la journée sans lumière. Saint Martin du Mont au pied du Revermont était dans la même situation dans la partie basse du village où dès 14h30 tout a sauté et le courant ne fut pas rétabli avant 19 h avant qu’avec les nouvelles rafales de la soirée des perturbations ne reviennent ( tout refonctionne depuis 11 h ce matin). Même constat sur la Tranclière, ou bien encore Dompierre sur Veyle et sur les hauteurs du plateau d'Hauteville où certains habitants ont été privés de courant pendant une dizaine d'heures. A Ambérieu, c’est tout le quartier de la gare qui a été coupé lundi après-midi. A Sandrans, un poteau électrique a chuté.
Le coup de vent a provoqué la chute d’arbres sur les trois routes d’accès à Giron, coupant temporairement les accès à Belleydoux, Champfromier et Saint-Germain-de-Joux. La situation s’est avérée plus gênante en matière d’électricité  où Giron a été privé de courant pendant trois bonnes heures suite à arbre tombé sur la ligne de Belleydoux. La neige souvent lourde qui a suivi la tempête n'a pas facilité le travail des techniciens d'Enedis. Le courant a été rétabli vers 17 heures, sauf au Village-Derrière où les habitants espéraient un retour mardi vers midi.

C’est surtout entre Trévoux et St Bernard que la situation fut la plus délicate avec la chute d’un câble d’une ligne de haute tension de 63 000 volts. Ce matin à 7 h, Enedis comptabilisait encore 7000 clients ( puis 2200 à midi) coupés d’électricité sur l’Ain et leurs agents sont encore sur le terrain dans les secteurs les plus délicats à atteindre comme dans le Bugey à Clézieu où l’on est sans courant depuis deux jours. Pourt d’autres, ils auront été sans courant presque 24 heures. Ce soir, au dernier pointage à 17 h, le nombre d’abonnés encore dans le noir a fortement diminué. Il ne resterait que 700 clients impactés. On peut ainsi espérer que mercredi matin tous les foyers de l’Ain se retrouvent à nouveau avec du courant. Enfin, Enedis rappelle ces quelques consiques :Ne jamais toucher un fil électrique à terre. Si vous êtes témoin d'une situation dangereuse, appelez immédiatement le Centre d'Appel Dépannage Enedis (24h/24 - 7j/7) au 09 726 750 01.


-------------------------------------------------------------------

Les déplacements en train ou routiers n’ont pas été épargnés non plus. Notamment la ligne SNCF entre Lyon Part Dieu et Bourg avec un arbre qui a chuté à hauteur de Villars les Dombes,paralysant tout le trafic TER dès la mi journée. La région d’Oyonnax a été particulièrement éprouvée par les rafales violentes, à plus de 100 km/h. Et c’est désolant ; une situation surement pire que lors de la tempête de décembre 99. On ne comptait plus hier soir les arbres couchés sur différents axes comme entre Martignat et Montréal la Cluse ou bien dans le secteur du lac Genin. La route de la Bérouze notamment n’était plus accessible. Outre les agents d’Enedis, les pompiers ont également été très sollicités dès l’arrivée de Zeus. Dès hier soir, on approchait déjà des 300 interventions sur les secteurs d’Oyonnax, Gex, Miribel ou bien encore Trévoux. 150 hommes furent mobilisés pour notamment des arbres tombés sur les chaussées ou sur des véhicules, pour aider à bâcher des toits soufflés comme à Drom avec la présence de plusieurs entreprises de charpentes. Fort heureusement, l’Ain n’a à ce jour enregistré aucune victime de cette tempête. Le SDIS avait mis en place cinq postes de commandement avancé.

tempete06032017-2.jpg



Pas de record de vent à la station d’Ambérieu

Enfin, pour retrouver un vent aussi violent qui est inhabituel dans le département en cette saison, il faut remonter le 10 mars 2008 où l’on avait enregistré des rafales similaires. Il y avait eu d’ailleurs des tornades. On ne parlera pas de records de vent pour la saison. A Ambérieu, les plus violentes secousses ont tout de même atteint les 90 km/h mais il y a 9 ans cela avait poussé jusqu’à 96,5 km/h. Par contre, avec des rafales à 109 km/h, le Valromey n’avait pas été autant soufflé depuis sûrement des décennies. En tout cas, jamais depuis le début des mesures officielles de vent.


Beaucoup de neige en montagne

Outre le vent violent, la neige a fait son grand retour sur toutes les montagnes de l'Ain et ce dès 700 m d'altitude; une neige souvent lourde sur le plateau d'Hauteville notamment. Mais sur le site nordique de la Praille, la neige est plus froide et la couche tombée a grimpé jusqu'à 40 cm. Sur le plateau du Retord, il a également  abondamment neigé; plus de 50 cm de poudreuse. Presque plus que durant l'hiver ! t tout le domaine va rouvrir dès ce mercredi, le temps de travailler les pistes. Même constat sur les monts Jura où tout devrait aussi être accessible à nouveau demain suite à la tempête qui a endommagé le réseau électrique des remontées mécaniques.

tempete06032017-2.jpg


 

^ Haut ^