Menu déroulant horizontal by Papinou
L'essentiel dans l'Ain


Courbe du mercure réactualisée toutes les 5 min.
(
cliquez sur la carte)
Outside Temp History

Direct la Vattay



Direct Plans d'Hotonnes


Direct Pont d'Ain


Direct d' Ambérieu

Les autres webcams de l'Ain
---------------------------------------------


9 et 24 novembre 1944
inondations dans l'Ain
1950 un 11 novembre sous les eaux !

--------------------------------------------


 Retour sur le temps de l'automne 1957

------------------------------------


Vos prévisions météo à 10 jours 

 

 
-----------------------------------------
-----------------------------------------


Découvertes

La fête des alpages à Annecy

 C' est ici !
----------------------------------------
Pratique


Tout savoir sur les vigilances de Météo France
 C' est ici !
----------------------------------------

Changement climatique

Réchauffement de la banquise
  C' est ici !
------------------------------------------

Escapades

L'Aiguille du Midi

L' article complet ici
------------------------------------------

Escapades hivernales

A découvrir, la station des Plans d' Hotonnes
--------------------------------------------






Actus météo

mercureamberieujuillet2017.pngAIN : un mois de juillet chaud et bien sec.


Le mois de juillet a suivi la tendance du mois de juin. Il a été très estival avec des niveaux de températures bien au-delà des valeurs saisonnières. Et une fois de plus, nous notons un déficit très prononcé de la pluviométrie. Dans le détail, la moyenne globale s’est établie à n22,6° soit un excédent de 1,8°. La moyenne des minimales a été d’une parfaite uniformité sur les trois décades ( 16,1°). La moyenne des maximales affiche à la station d’Ambérieu 29°, c’est 2° que la normalité. C’est la seconde décade qui a été la plus chaude avec la moyenne générale la plus élevée ( dont un excédent de 3,2° sur les maximales) suivie de la première et enfin de la dernière. Les premiers jours du mois enregistrèrent des matinées assez fraîches avec à peine 11° le 4 ; 7,7° seulement à Hauteville ou 8,5° à Sutrieu. Il s’en est suivi des journées assez chaudes et même à tendance caniculaires comme 7. Le 8, on enregistre le premier record du mois avec 35,2° à Ambérieu, effaçant les 34,7° du précédent qui remonte à 1959. Ce jour-là, on bat aussi le record de la moyenne journalière la plus chaude. Cette journée fut la plus chaude du mois; un niveau inférieur à juin où la barre des 37° avait été franchie. A Hauteville, le mercure a grimpé ce jour-là jusqu'à 32,6°.Entre le 10 et le 16, les nuits sont relativement respirables tout en conservant des maximales assez chaudes en journée, le plus souvent entre 27 et 30°. Entre le 17 et le 20, le thermomètre repasse la barre des 30° et un record journalier de chaleur nocturne tombe le 19 avec 21,9°, remplaçant celui qui datait de 1979 avec 21,5°. La dernière décade a été plus supportable avec des températures plus conformes à la saison avant ensuite un nouveau coup de hausse les 30 et 31, ce qui nous vaudra un nouveau record de chaleur durant la nuit avec 23,2°, contre 22,6° en 1989. Avec 4 records mensuels, nous serons bien loin des 13 battus au mois de juin dernier.
pluieamberieujuillet2017.pngNous retiendrons en juillet le bilan pluviométrique majoritairement déficitaire. Ainsi, les mois se suivent et se ressemblent depuis cet hiver. Dans la plaine du Bugey, le déficit frise les 40 %. Les précipitations ont été quasiment absentes de la deuxième décade, déficitaire de près de 50 % en première décade et excédentaires de 25 % voire un peu plus sous les orages. Des orages particulièrement violents sur la Bresse comme Marboz, Viriat, Attignat où les dommages seront importants. Tout cela nous vaudra une vigilance orange, la seconde après celle déclenchée en début de mois. Au total , on n’atteint même pas les 50 mm mensuels sur Ambérieu pour un total de 7 jours de précipitations tout de même ; la normale étant de 8. En juillet 1962, il n’était tombé que 12 mm. Le haut Bugey ne fut guère mieux loti avec 73,1 mm récoltés sur le plateau d’Hauteville et 60 mm le long de la rivière d’Ain. Une rivière qui souffre toujours et qui a eu droit à de nouveaux lâcher d’eau en première quinzaine pour décoller les algues accumulées. Malgré le bon niveau du mercure, l’ensoleillement a légèrement trébuché en juillet avec 257 h en plaine de l’Ain, soit un déficit de 11 % ( environ 30 h de manque). Le nombre de jours avec bon ensoleillement est porté à 9 pour une normale de 11,2. Enfin, parmi les évènements marquants, outre les dégâts suite aux orages du 30, nous retiendrons à compter du 31 les nouvelles mesures de restrictions face à la sécheresse mises en place par la préfecture.

 

^ Haut ^