Menu déroulant horizontal by Papinou
Blog Météo - Chroniques du passé

 

Rubriques

FermerActualités en France

FermerAu fil de l' Ain

FermerChroniques du passé

FermerL' édito du vendredi

FermerLivres météo et sciences

FermerRéchauffement climatique

FermerReportages photos 2007-2010

FermerAnalyse des dictons

FermerLe saviez-vous ?

FermerLes news du monde

FermerLe coin des vidéos


Derniers billets
Chroniques du passé

1928 : joli mois de mai !  -  par FT

Mai 1928 : entre neige et grêle

Le mauvais temps sévit sur la France en cette première quinzaine de mai en 1928. Le soir du 6 mai la région d' Auxerre subit un important orage de grêle. Dans  le secteur de Meneteau la couche de grêle est telle que le lendemain matin elle figure encore au sol.  Ce soir-là les orages touchèrent aussi Lamalou. La foudre tomba sur le clocher de Caussin-Lojouls qui fut détruit. Le jour du 8 mai de violents orages causent des dégâts aux vignobles de l' Hérault. Ils sont accompagnés de grêle et toucheront de nombreuses communes. Ce jour-là la région de Pau est aussi touchée. Là encore de violents orages de grêle ravagèrent plusieurc communes des cantons d' Arudy, Monein, Oloron et Navarrenx endommageant principalement les vignes et les arbres fruitiers. 

Après la grêle, voici le retour de la neige et du froid lors de l' arrivée des Saints de Glace. Le froid est vit et la neige tombe sur les hauteurs des Vosges le 9 mai. Neige et froid intense aussi dans la Loire : une température hivernale sévit sur toute la région où la pluie tombe sans discontinuer. La neige est tombée sur le Pilat et sur toutes les montagnes du Forez. Le froid est intense comme aux plus mauvais jours de l' hiver. A Paris la fraicheur qui demeure supportable est subite et succède à des journées chaudes et orageuses.En revanche  la température est glaciale dans le Centre du pays où les monts du Forez ont repris leur blanche parure d' hiver.  Il a neigé également toute la journée à Metz et dans toute la Moselle. A Toulon et sur les côtes de provence le msitral souffle en tempête. A Draguignan et dans les environs, des chutes de grêle se sont produites, provoquant d' importants dégâts dans la campagne.

Le 10 mai le froid et la neige qui sévissent depuis déjà 2 jours ( comme dans l' Est) se maintiennent dans le nord et le midi. A Belfort la neige est tombée à plusieurs reprises. Elle atteignait déjà une certaine épaisseur sur les montagnes entourant la trouée de Belfort. A Avignon après une quinzaine de journées pluvieuses la température s' est sensiblement refroidie. On redoutait des gelées nocturnes. A Bar le Duc la neige est tombée suivie d' averses de grêle. A Chaumont, on a signalé également des chutes de neige qui ont endommagé vergers et cultures maraichères. La gelée a occasionné de sérieux dégâts dans les régions de Pouilly sur Loire et de Cosne dans la Nièvre.

Le 11 mai le froid se généralise à plusieurs régions du nord. Il endommage les cultures. On signale des gelées dans l' Ain, dans le Mâconnais où le thermomètre  a marqué -2°. Dans l' Allier, dans le Rhône les gelées sont marquées. On a enregistré -5° à Tarare et dans les Hautes Alpes.

Les Saints de Glace font parler d' eux cette année-là et c' est un véritable coup de froid qui s' est installé sur la plupart des régions de France. Le 12 mai le froid sévit dans les Ardennes et la neige est tombée en abondance, notamment à Thilay où les branches d' arbres ployaient sous le poids de cette neige lourde. La gelée s' est fait sentir en de nombreux endroits et particulièrement dans la région de Novion-Porcien. A Beauvais le thermomètre est descendu jusqu' à -3° et la glace a détruit une quantité de jeunes plantes. Les pommes de terre ont particulièrement souffert. A chalon sur Saône le mercure affiche -2° au petit matin et la gelée a fait de très nombreux dégâts  dans les champs de pommes de terre, de haricots et de fraises et dans les jardins et vergers. Par endroits et surtout dans la vallée de la Dheune des vignes furent atteintes. A Amiens c' est la foudre qui est tombée à Picquigny, détruisant un atelier de cardage et un stock de coton à la filature. Les dégâts atteignaient le million. En Auvergne, le mercure a chuté jusqu' à -2°. Vignes et verges ont beaucoup souffert dans la Limagne. Même désastre dans la Loire où le froid se poursuit. Les mirabelliers de la région de Nancy ont été atteints par le froid nocturne : dans le Barrois les récoltes printanières furent compromises. A Metz le mercure a marqué -3° au cours de la nuit. Dans les Hautes Alpes on signale de nombreuses chutes de neige alors que près de Briançon un cantonnier occupé à déblayer la neige sur la route de la Grave au Lautaret fut victime d 'une congestion causée par le froid.


Publié le 10/05/2010 @ 16:03  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 
Archives
10-2017 Novembre 2017 12-2017
L M M J V S D
    01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
^ Haut ^